Minorque

Douce fin de mois d’août ~ Dulce final de agosto

En train de s’écouler. Le joli mois d’août touche bientôt à sa fin. Le mois de la détente, des nouveaux projets, le mois de la famille et le mois des amis. On en profite pour bronzer, respirer, vivre, rigoler.  Le mois d’août on voyage, on découvre, on partage. Nous garderons pour toujours cette odeur de sable mouillé, le bruit de ces vagues qui viennent fracasser les châteaux de sable. Des châteaux, des châteaux en Espagne, au soleil, sous les cocotiers, on vit des rêves, on songe au lendemain.

platja de la vall

Il partira mais il reviendra. L’au revoir du mois d’août, avec le sourire et dans la mélancolie. Un mois de souvenirs de robes blanches, de célébrations d’anniversaires, un mois de douces balades. Août, le mois qui s’habille en blanc, la pureté de nos coeurs qui viennent se nourrir de soleil, et d’autres miam miam. Voyager léger, le numéro 8 de ce mois d’été, un cabas, des petites avarcas et des flip-flop.

Port Mahón

Sur une île au mois d’août, pour les vacances et pour les mots. Avec des chevaux qui trottent au galop, voir les jours filer. Des bisous. Des larmes. A bientôt. Prendre les valises, les souvenirs de-dans.

imágenes de verano

El mes de agosto ya se está escurriendo. Bonito mes que está llegando a su final. El mes para el relax, para los nuevos proyectos, el mes de la familia y de los amigos. En agosto aprovechamos para broncear, respirar, vivir, reir. El mes de agosto viajamos, descubrimos, compartimos. Y para siempre guardaremos ese olor a arena mojada, el chasquido de las olas que rompen en los castillos de arena. Construir castillos al sol, bajo los pinos, vivimos de los sueños y soñamos con el mañana.

blanc

Marchará pero volverá. El adiós del mes de agosto, con esa sonrisa melancólica. Un mes de recuerdos de vestidos blancos, de celebraciones de cumpleaños, la pureza de nuestros corazones que se nutre del sol y de otros deliciosos ñam ñam. Viajar ligeros, el número 8 de este mes de verano, un capazo, pequeñas avarcas y algunos flip-flop.

chevaux de minorque

En una isla, el mes de agosto, para las vacaciones y para las palabras. Con caballos que trotan al galope, ver los días pasar. Besos. Lágrimas. Hasta pronto. Coger las maletas con los recuerdos a-dentro.

nains à grosses têtes

6 commentaires

  1. marie

    Bonjour !

    Je suis tombée sous le charme de votre si beau blog. Je songe partir à Formentera en aout pour 10 jours avec mon mari mais je vois aussi que Minorque à l’air sublime : où me conseillez vous d’aller pour rayonner dans l’ile facilement et être proche des plages ?
    Un grand merci d’avance :)

    Marie, Nantaise expatriée à Paris

    Répondre
    • Margarida

      Bonjour Marie,

      J’espère que tu as passé un bon week-end !

      Alors, alors, difficile de départager: Formentera est une île petite, pour vous faire une idée, elle a la même taille que Belle-Ile-en-Mer, alors, il est possible de la parcourir à vélo ou en scooter, ça se fait bcp. D’ailleurs en arrivant à Formentera, le port est « envahi » de locations de moto. C’est une très belle île où on respire encore un peu son passé hippie, de longues étendues de sable blanc (ce que vous aimez), des eaux cristallines et des restaurants typiques, souvent, aux plages, les « xiringuitos » (les paillotes de plage), j’ai trouvé que tout était fait avec beaucoup de goût et esthétique tout en laissant le caractère vierge et sauvage. Il y a très peu de villes, elles sont petites… je pense qu’à Formentera on y va pour profiter des paysages, des plages et de son amoureux-famille-amis. La dernière fois que j’y suis allée c’était fin septembre et j’ai été un peu surprise du monde qu’il y avait (fou !). C’est une île bien aimée des italiens. Un avantage aussi: en 30 min de bateau vous êtes à Eivissa, ce qui permet de faire deux îles d’un coup :)

      Minorque est autre chose. Elle est très belle aussi (enfin, que vais-je te dire, c’est mon île), une île de 700 km carrés, alors, il vaut mieux prendre une voiture car pour accéder aux plages vierges les transports publics n’y vont pas et à vélo, et bien, ça fait tout de même un bout de chemin :) mais, mais… il y a des sentier cyclables et piétonniers, il y a le fameux Camí de cavalls (chemin de chevaux) qui fait le tour de l’île, souvent, par le littoral, c’est sublime. Minorque est une île assez « parfaite » (la perfection n’existe nulle part) pour les familles car elle est assez calme mais en même temps il y a de quoi s’occuper : fêtes patronales tous les week-ends d’été avec les chevaux (de mi-juin à mi-septembre), des musées, plein plein de sites archéologiques, une énorme offre en restauration et commerces et boutiques locales-artisanales, bcp de marchés…
      Ensuite, l’île, quant aux plages, est clairement divisée entre nord et sud, le nord sable plus gros et rougeâtre sans un soupçon d’ombre (pas de pinèdes) et le sud, sable blanc et fin, eaux turquoises, etc. Ciutadella est une très belle ville, Mahón est la capitale avec son port naturel très beau, après il y a les villes du centre de l’île, plus aux couleurs locales, un peu moins touristiques et qui ont l’avantage d’être situées au milieu et donc avec accès facile partout…Certes, le mois d’août il y a du monde, c’est sûr, j’ai comme l’impression (tous les ans) que c’est entre la première et troisième semaine d’août que la foule bat son plein mais, si ça peut te rassurer, il y a moins de monde qu’à Eivissa !

      Bon, je ne sais plus trop quoi t’expliquer… alors, n’hésite pas à me poser encore des questions, peut-être plus précises quand vous aurez choisi la destination :-)

      A très bientôt et bonne soirée !

      Répondre

Envie de me glisser un petit mot ? Merci - Gracias ♥

  • (ne sera pas publié)