Vie à l'étranger

Maman et enfant, avions et aéroports

En 3 ans nous avons du prendre toutes les deux ensemble pas moins d’une quinzaine d’avions, à la louche, je crois que c’est même plus, j’aurai du noter tout cela sur un petit carnet. Autant vous dire qu’on commence à être rodées. Même pas peur vous voyez ?

Il n’est pas tout le temps facile et il n’est pas tout le temps simple mais en bonne îlienne que je suis, les avions font presque partie de ma vie. Oui parce que bon, le bateau c’est chouette mais mettre 8 heures pour regagner les terres, c’est pas le plus pratique, non plus.

Alors nous voilà encore dans un avion, enfin, un et après un autre car les escales et les aéroports, ça, on connaît bien aussi ! Je vous ai déjà parlé à plusieurs reprises de nos aventures aéroportuaires et avionnesques (j’invente le terme), vous pouvez retrouver tous les articles par ici et par ici

Maman voyage seule en avion avec un enfant

Bref. Et re-bref. Tout ce que je peux vous dire c’est qu’un bébé et un enfant en bas âge c’est tout sauf prévisible. Donc une fois se passera mieux qu’une autre, un point c’est tout. En vérité absolue je peux seulement dire une chose, surtout aux mamans de bébés – nourrissons qui craignent de prendre l’avion : en réalité, voyager avec un tout petit bébé est bien plus facile que voyager avec un enfant de 12, 18, 20, 24 mois… un bébé ne bouge pas trop, reste calme dans vos bras, si vous êtes sereine, il le sera aussi et il n’y a aucune crainte à avoir quant aux oreilles. Il suffit de lui donner quelque chose pour stimuler leur mouvement de succion (tétine ou biberon).

Porte-bébé, poussette canne et à pied

Nous avons tout fait : voyagé en porte-bébé et en poussette canne. Les deux méthodes ont leurs avantages et leurs inconvénients. Et depuis ses 2 ans (environ) c’est à pied qu’on fait tout car ainsi j’évite les fastidieux pliages-dépliages, mettre-enlever qui ne sont pas évidents non plus quand on est seule et qu’il faut en même temps tenir-surveiller l’enfant. Il faut savoir, c’est au moins mon humble avis, que ce n’est pas le vol qui est difficile (quand il s’agit de vols courts, bien sûr) mais plutôt les longues escales, les longues attentes à l’aéroport. C’est là qu’il faut faire preuve de beaucoup beaucoup beaucoup de patience ! Dans l’avion le plus difficile pour moi c’est juste de leur faire comprendre, quand ils ont déjà un siège pour eux (à partir de 2 ans), que là IL FAUT rester assis et là encore AUSSI, vous aurez compris, le décollage et l’atterrissage.

Il faut en rire

J’ai tout fait : pipi avec un porte-bébé ce qui signifie (peut-être parce que je ne suis pas très grande) devoir surelever votre porte-bébé pour accéder à votre vêtement, pipi avec un enfant dans un chariot et donc une porte de toilette qui ne ferme pas, surveiller bébé + deux grandes valises, plus les manteaux, plus sacs à main car désormais et pour des questions de sécurité (c’est ce qu’on ma dit, par exemple, à l’aéroport de Palma de Mallorca) il n’y a plus de consignes. Enfin, voilà, vous pouvez rire ! Voyager seule avec un bébé / enfant en bas âge est rigolo, épuisant, drôle, surréaliste… Ah oui ! Dans l’avion, si vous avez la chance d’avoir un petit qui aime faire le couloir, et bien vous finirez par avoir le sourire de tous les passagers (même si vous n’auriez qu’une seule envie : dormir, vous cacher, arriver à destination, passer le bébé aux bras de quelqu’un d’autre !)

Maman voyage seule en avion avec son enfant AVION1

LE SAVIEZ-VOUS ?

Saviez-vous que a v i o n est l’acronyme de appareil volant imitant un oiseau naturel ? Bon, en vérité avion vient du latin avis qui signifie oiseau (voilà, en catalan c’est au et en espagnol ave, plus proche donc du latin, le français est la langue la plus évoluée, je m’égare je m’égare, c’est mon côté linguiste qui ressort !). Mais ce retro-acronyme je l’aime bien (le vintage est à la mode, n’est-ce pas ?). En fait, j’ai découvert cela lors de mon mémoire de fin de Master en Recherche Terminologique où j’ai passé deux ans à faire des recherches passionnantes sur l’aéronautique et les moteurs à combustion. Ma vie est passionnante, n’est-ce pas ? Et bien, depuis toutes ces recherches terminologiques qui m’ont amenée à visiter les hangars et les experts de Iberia et de Rolls Royce et que j’ai vu in vivo et en directo les pièces démontées des avions, je me suis dit, punaise, ce sont des morceaux de carcasse tout cela, un pet et poumm, tous dans les airs (ah, oui, sûr, ça c’est sûr !). Donc, l’îlienne que je suis a commencé à avoir beaucoup plus de respect pour les avions ! (qui a dit peur ? !)

Voilà, voilà, dans quelques heures, j'espère arriver à mon aéroport de destination et souffler, me dégonfler et, au passage, constater que j'ai mal partout, les bras, l'épaule, le dos et pis, on remettra ça à dans quinze jours ! N'hésitez pas à partager vos expériences, je suis sûre qu'on peut encore rigoler davantage !

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 commentaires

  1. marie kléber

    C’est tout un périple de voyager avec un enfant Margarida!
    Pour ma part nous n’avons fait que le train avec l’escargot mais nous avons traversé la France. J’avoue que le premier trajet de 08h, j’ai eu peur, il avait tout juste un an. Et tout s’est bien passé. Généralement je pars léger et je réduis au minimum (surtout pour moi). Jamais son mon sac à dos de rando. C’est pratique et ça permet de porter le petit loup quand il est crevé.
    On marche aussi beaucoup dans les couloirs, on reçoit des sourires en pagaille.
    Sur un retour Paris Lyon, je me souviens que la couche tout juste changée mais mal ficelée (j’imagine) n’avait pas tenue jusqu’au bout et que je m’étais retrouvée avec un jean trempé (sans rechange). Heureusement le pipi de bébé ça ne sent pas trop!!!

    Bon voyage à vous deux. Et Bonnes vacances!

    Répondre
    • Margarida

      Coucou Marie,

      ah lala, les histoires de couches, de pipis, ça fait toujours sourire :-) Et en train, pas évident non plus, on ne peut pas trop déambuler…

      En effet, il faut prévoir tout un tas de trucs et en même temps voyager léger, moi aussi j’ai changé mon sac à main de femme pour un sac à dos pour faire les aéroports, y a pas photo, même si c’est moins mon style, c’est bcp plus pratique !

      Bises,

      Répondre
  2. zenopia

    Moi je me souviens d’un vol Bxl/NY avec un petit garçon sur le siège derrière nous qui a pleuré TOUT le trajet non stop… 8 heures… j’avoue que j’avais beaucoup de mal…

    Répondre
    • Margarida

      Ah non mais là, je compatis, 8 heures à entendre des pleurs c’est juste très compliqué !!
      Pas facile les enfants et les transports 😛

      Bisous,

      Répondre
  3. Ena

    Hello! oh la la, les voyages avec les loulous!! pour l’instant, je n’ai fais que des courts trajets en avion avec mon fils, mais en novembre, c’est parti pour 24h d’avion tous les deux (il aura 5 ans)!!
    sinon, j’ai aussi fait pipi avec un porte-bébé, hihihi!!

    Répondre
    • Margarida

      Bonjour Ena,

      Ouix, un voyage de 24h en avion toi et lui :-) remarque, ça peut être marrant, à 5 ans il doit être un petit bonhomme !
      Et oui, les duo pipi – porte-bébé c’est quelque chose, hihi !

      Belle journée,

      Répondre
  4. mamanenespagne

    Bonnes vacances!! profitez bien! ah oui je connais aussi, aller aux toilettes avec la louloute tout en surveillant les bagages,c’est du sport! on est trop fortes quand même, non? nous c’est plutôt les joies des TGV et ses changements de quais en 8 minutes avec valise, coque et bébé…. et les longs voyages en voiture (merci mr DVD… 😉
    Pasalo muy bien en tu isla! à bientôt!

    Répondre
    • Margarida

      Coucou,

      On est d’accord : on est trop fortes 😛 !
      Bises et à très vite !

      Répondre

Envie de me glisser un petit mot ? Merci - Gracias ♥

  • (ne sera pas publié)