Freelance

Savoir parler(écrire) sur tout sans tout connaître : le traducteur

« Savoir parler(écrire) sur tout sans tout connaître ».

Me dit-on un jour, quand j’étais jeune. Plus jeune, je veux dire.
Et au fil du temps, des années, au fil des mots aussi, j’acquiesce béatement devant cet énoncé traitant de la traduction.

Et je souris. Parce que j’aime bien sourire (sourire est plus doux que rire, alors j’aime sourire), déjà, mais aussi parce que parfois cela fait bizarre de répondre « de tout » à la question « que traduis-tu ? ».

Traductrice freelance espagnol français catalantraductrice freelance espagnol français catalan

Et je continue de traduire. De m’interroger et de me perdre dans les méandres linguistiques et contextuels de mes textes, de mes mots, de mes phrases. Articles, mots-clés, fiches-produits, guides, rapports institutionnels, contrats, plaquettes informatives, posts de community management, nouvelles… Automobile, prêt-à-porter, parfumerie, alimentaire, histoire, architecture, généalogie, chaussures, tourisme, cuisine…

Et j’aime avoir affaire à des agences de référencement, à des organismes publics, à des entrepreneurs, à des start-up, à des collectifs de CM, à des maisons d’édition, à des gens ici et à des gens là-bas.

J’aime la non-routine.

Je continue de traduire tout en écrivant : « Un traducteur est l’auteur d’un texte ».

Me dit-on aussi un jour. Un autre jour. Et je souris, encore. Et toujours.

Et puis, je suis devenue aussi une com(n)pteuse de mots. Je compte des mots pour conter des histoires. Cela, en fait, c’est un point commun avec ma partie rédactrice.

Parfois je râle aussi. Oui, et je ne souris plus. Les délais, courts, toujours trop courts, c’est un des mythes du travail de traducteur qui peut bien passer du stade de mythe au stade de réalité. Mais bon. Je dis, mais bon. Parce que j’aime bien. Et que je l’ai choisi(e), la traduction, le métier.

Parce que traduire me produit cette satisfaction de l’inlassable voyageur. J’apprends. Toujours. Chaque traduction m’apprend quelque chose. Un bout de dentelle, un petit coin de paradis, une denrée alimentaire, un mode de vie, une odeur de parfum.
Sourire. Rire. La vie.

Ce soir, je suis venue ici, poser ces quelques mots, comme ça. Juste comme ça et juste pour ça. Parce que j'avais un peu de temps (avant un week-end que je vais passer à traduire) et que je me suis dit, mais alors mi niña, tu ne parles pas souvent de ton métier ! J'ai déjà parlé rédaction, je ne vous ai jamais parlé de community management. Un jour, peut-être, ou pas. Selon l'humeur du jour. Je ne suis pas une blogueuse à calendrier mais je suis une traductrice à volonté. Et je vous quiero, muy mucho !

 

Margarida

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 commentaires

  1. Pomdepin

    Je ne suis pas traductrice, mais je me souviens d’une conversation téléphonique surréaliste quand j’étais en stage en Andalousie, entre un ingénieur chimiste qui ne parlait pas un mot de français et son boss en France qui ne parlait pas un mot d’espagnol, avec moi au milieu . Je n’ai rien compris à ce que je traduisais, mais eux oui!

    Répondre
    • Margarida

      Coucou Pom de Pin !

      Je vois que tu as tout compris le sens de mon article ! C’est exactement ce que tu dis 😛

      Bisous,

      Répondre
  2. Add Fun And Mix

    J’ai lu assez de mauvaises traductions faites à l’arrache pour me douter que ça doit être un sacré boulot. Il faut parfois repenser toute une phrase, tout un paragraphe, j’imagine.

    Répondre
    • Margarida

      Coucou !

      Oui, parfois c’est une métier bien difficile… on dit aussi que les traducteurs/interprètes y sont pour beaucoup dans nos enjeux politiques, tu imagines, un mot de travers entre Obama et Hollande et pufff, le bazar dans la communauté internationale !

      Bisous,

      Répondre
  3. Carnet d'Efie

    Ce texte est comme une jolie musique qui apaise, beaucoup d’amour sortent de tes mots, de la douceur et de la passion. J’aime quand tu nous parles de ton travail, ça m’inspire :-)
    Belle journée

    Répondre
    • Margarida

      Merci merci merci beaucoup Laura,

      Je crois que jamais avant un commentaire m’avait touché autant, c’est très joli ce que tu dis et je t’en remercie énormément !

      Plein de coeurs et de fleurs pour toi ! ❤ ❤

      Répondre
  4. Lou

    C’est un beau challenge que tu relèves chaque jour… Je me fais parfois la réflexion quand je lis un livre mal traduit d’une langue étrangère : un bon traducteur est en fait invisible, c’est celui dont on ne remarque pas la présence, qui va subtilement s’insérer dans un univers même s’il ne le connaît pas. C’est un métier de l’ombre au sens le plus noble du terme : comme l’ombre, le traducteur « suit » le texte qu’il traduit ; comme l’ombre, il en est pourtant distinct car il sait reformuler ou adapter si nécessaire ; comme l’ombre, il se fait oublier tout en étant présent…

    Répondre
    • Margarida

      Coucou,

      Tu as tout à fait raison : un traducteur est invisible et en même temps tellement important !
      Je traduis pas mal pour le Web et parfois, c’est incroyable comme il faut faire comprendre aux clients que le tout ce n’est pas d’avoir un site traduit « en façade » mais aussi que tout le thème soit traduit (pour les moteurs de recherche et tout cela…). Les gens ne sont pas vraiment conscients de l’importance de ce travail et à quel point une traduction peut faire gagner de l’argent, peut faire avancer une négociation politique, peut changer le monde, en fait ! On ne le dis pas souvent mais la traduction est un des plus vieux métiers (avec un autre que je ne vais pas citer :-P)

      Très très belle journée,

      Répondre
  5. Lolli

    J’aime tes mots doux, qui parlent de ton beau métier. Un métier qui m’a l’air bien difficile mais si beau et enrichissant.

    Répondre
    • Margarida

      Bonjour Lolli et merci beaucoup pour tes jolis mots !
      Je ne sais pas si c’est un beau métier, en tout cas je l’aime et parfois, oui, tu as raison, il est plus difficile qu’il en a pas l’air !

      Je te souhaite une très bonne journée,

      Répondre

Envie de me glisser un petit mot ? Merci - Gracias ♥

  • (ne sera pas publié)