Inspiration

Le magazine design Etapes

Etapes est un magazine de design et de culture visuelle édité à Paris. Un petit bijoux que je ne connaissais pas jusqu’à il y a quelques mois quand l’identité visuelle de mes travaux de traduction (autrement dit, mon logo) a été sélectionné par ce magazine. A vrai dire ce n’est pas mon identité visuelle qui a été choisie mais bel et bien le talent de l’auteur du même. Je vous en ai parlé il y a un certain temps dans cet autre billet (que j’ai rédigé en catalan, vous connaissez tous le mélange de langues de ce Blog). Il s’avère que l’auteur du même, Damià Rotger et son studio de design, architecture et typographie, Ductil n’arrêtent pas de se voir récompensés par des prix ou des commandes de travail bien importantes.

Je voudrais en premier lieu vous expliquer un peu le quoi et le comment de mon identité visuelle, tel que je l’avais promis lors de mon précédent post en langue catalane.

Etapes le résume ainsi : “Ductil s’est interrogé sur l’activité du traducteur, travail qui consiste à comprendre le sens d’un texte dans une langue pour le retranscrire de manière significative et équivalente dans une autre. Le langage visuel développé s’attache dans ce contexte à donner une forme graphique représentative de l’expertise de chaque traducteur. La langue d’origine est dotée d’un code couleurs issu du drapeau national correspondant qui est ensuite associé au code colorimétrique de la langue finale. Le traducteur se voit attribuer alors une carte de visite personnalisé qui l’identifie à al fois au centre Margarida Llabrés (symbolisé par le “M”) et à son activité individuelle dans ce cadre.

Pour plus de bonheur encore, ce “M” fait aussi partie de Basic Identity, une maison d’édition espagnole à diffusion internationale spécialisée dans le design graphique. Le premier volume de la série traite des logos, le deuxième traite du packaging et le troisième se penche sur les identités corporatives.

Je trouve cela très joli, et surtout très gratifiant de voir comme un travail simple mais réfléchi peut aboutir à quelque chose de poignant. Quelque chose qui parle. Je me souviens, quand avec le typographe et designeur on a commencé à parler de ce logo, j’étais un peu perdue, je voulais quelque chose qui m’identifie surtout très vite. Une image, une lettre qui se rapproche de moi presque de manière naturelle…et quand j’ai eu pour la première fois ce “M” bien colorié je n’ai douté ni un seul moment, ce “M” était bien fait pour moi. Depuis que j’ai appris à écrire, depuis qu’à l’école nous avions un petit carton avec Prénom et Noms d’une belle écriture faite par la maîtresse, je ne m’en suis jamais séparé, pas du carton, mais non… 🙂 je veux dire de ce Prénom, je m’y sens tellement identifiée que ma signature ne compte que de ce choix fait à un moment donné par mes parents. Prénom et point. Point barre, même mes noms de famille disparaissent à ma signature. Enfin, je sais que c’est pas original mais c’est pas trompeur, Margarida il y en a qu’une et c’est moi ! Damià a bien su le capter ! Bravo !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Envie de me glisser un petit mot ? Merci - Gracias ♥

  • (ne sera pas publié)