Inspiration

Les PhilosoSoldes

Mardi après-midi je n’avais rien d’autre de mieux à faire (oohhhh, que ça fait du bien de prononcer ces mots…!!!!) que d’aller me balader dans un centre commercial pas loin de chez moi. Je n’étais pas seule, mais non, avec belle-mère et belle-sœur, on voulait voir un peu ce qui restait des soldes, et c’est bien d’utiliser l’imparfait car il y avait plus grande chose. Fini, finito, plus rien dans les magasins. Je n’avais pas eu le temps d’y aller plus tôt mais peu importe.

Pourquoi écris-je sur un sujet futil, pourrait-on dire, comme les soldes ? D’emblée parce que les fringues je les aime bien moi aussi, segundo parce que dernièrement je trouve que la période des soldes marque bien l’esprit désordonné de notre société actuelle. J’ai l’impression que les soldes c’est de plus en plus une sorte de se laisser aller, le tout est permis…pour les magasins je veux dire. Quand je rentre dans une boutique histoire de voir ce qu’il y a et bien, je ne vois tout simplement rien car tout est serré comme dans une boîte de sardines et je trouve cela de très mauvais goût. Et je pense aussi que avant ce n’était pas comme ça, au moins pas si exagéré. Aaaagrr, c’est peut-être un signe de vieillesse ?

Je disais, donc, que ça rejoint un peu le côté permissif de notre société. Côté habits on voit bien que le mélange de styles est omniprésent, tant à niveau déco d’une maison que pour le type de talons des godasses, par exemple. Je me souviens, il y a quelque temps, la mode se classait un peu par années, cette année c’est les chaussures pointues qui se portent, l’hiver d’après les mini-jupes, etc. tandis que maintenant tout est à la mode quelle que soit la saison ou période où on se trouve. D’un côté c’est très bien, rien à dire, c’est une preuve de tolérance, les goûts et les couleurs ça ne se discute pas.

Mais, parce qu’il y a toujours un mais, d’un autre côté, et c’est la partie la moins drôle de l’histoire, je trouve que c’est aussi une preuve de manque de but, de savoir où on va, d’avoir à titre individuel une ligne droite, non qu’on ne puisse pas s’écarter du chemin, mais tant de choix peut casser la beauté. Surtout pour les jeunes générations. Pour moi c’est un peu la preuve du manque d’autorité envers les enfants. Mais cela c’est peut-être sujet d’un autre billet… Qu’en pensez-vous ?

Comme quoi faire les soldes sert aussi à réfléchir un peu, on va appeler cela des “PhilosoSoldes”…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Envie de me glisser un petit mot ? Merci - Gracias ♥

  • (ne sera pas publié)