Langues

Ecrire à l’ère et à l’aide du numérique

aide à l'écriture

J’ai beaucoup écrit sur l’écriture. L’écriture fait partie de l’essence même de la vie. L’écriture existe sous multitudes de formes. Elle nous sert à rédiger des textes les uns aussi différents des autres : de la littérature, des notices techniques, des mots d’amour, des lettres administratives, des listes de courses,  des mémoires de fin d’études, des rendez-vous…

L’écriture comme outil mais aussi comme moyen d’information et d’expression de nos sentiments, de nos pensées, de ce qu’il se passe dans le monde. L’écriture me pose toujours question. Je vous en ai déjà parlé, je vous ai raconté ce que c’est qu’écrire en langue étrangère, je vous ai aussi exprimé mon point de vue sur l’écriture dans le monde des blogs. Et puis, de toute façon : j’écris à longueur de journée, je suis traductrice et rédactrice.

Mais traduire et rédiger n’est pas du tout le même métier. En tant que traducteur je fais parler la voix d’un autre, je transmets le message et les pensées d’un auteur, certes j’y mets de ma patte mais tout en respectant le texte original, bien sûr.  En revanche, quand je me consacre à mon activité en tant que rédactrice ma plume vole plus librement même si je me doive toujours de respecter les consignes des clients, quand j’écris pour les autres. Et puis, quand j’écris pour moi, notamment sur ce blog, et bien parfois j’écris des textes spontanés, parfois plus réfléchis. Cela dépend de mon humeur du jour.

outils en ligne écriture

Mais quoi qu’il arrive, j’utilise toujours des outils d’aide à l’écriture. Oui, toujours. Ecrire c’est un apprentissage, on a tous appris ça à l’école ou à la maison. Plus on écrit, plus on a l’impression de maîtriser le langage. C’est normal. Celui qui joue aux échecs a aussi besoin de bien s’entraîner pour remporter les parties. Et les choses apprises et/ou acquises il faut les entretenir. Il ne faut pas rester sur ses doutes. C’est pour cela que j’ai recours à des outils d’aide à l’écriture. En plus, de nos jours, accéder à ces outils d’aide à l’écriture est chose aisée. Nul besoin de charger avec les dictionnaires dans nos valises (oui, combien de fois mon cher Robert est rentré de force dans ma valise quand j’étais étudiante ?!) ni de guetter les heures d’ouverture des bibliothèques. Parce qu’aujourd’hui nous avons accès à des dictionnaires en ligne comme Woxikon qui nous facilitent bien la tâche, tout comme d’autres sources d’information qui ont cantonné les encyclopédies à un tout dernier rang. Oui, je vous jure, faites la preuve : demandez à un enfant de 10 ans ce que c’est qu’une encyclopédie… il parait qu’ils ne savent pas. Même s’il y a des récalcitrants, moi j’affirme et confirme que les outils en ligne me sont bien utiles (allez, petit jeu de m(au)o(x)ts) d’une presque rime) et, surtout, me font gagner beaucoup de temps. Ce temps si précieux derrière lequel nous courons tous comme si c’était le sésame du XXIe siècle. Mais je m’égare. Je disais donc que je me sers énormément des outils d’aide à l’écriture en ligne -et sous forme d’application-. Je ne renie pas de mes dictionnaires en papier, non, ils sont là, ils m’accompagnent encore et je leur vénère beaucoup de gratitude. Je les aime, beaucoup. Mais si je suis derrière l’ordi, pourquoi me priverais-je d’utiliser ces nouveau-nés qui ont vu le jour grâce aux avancées technologiques ? Je suis de celles qui pensent qu’on peut très bien allier version papier et version numérique.

Et vous, vous en pensez quoi ?

dictionnaires internet

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 commentaires

  1. Marie Kléber

    Je pense qu’il faut savoir vivre avec son temps. Si ces outils peuvent nous faciliter la vie, pourquoi s’en priver Marguerite!

    Répondre
    • Margarida

      Coucou Marie,

      En effet, moi aussi je pense qu’il faut vivre avec son temps. Je ne renie pas de mes livres papier, dictionnaires, etc., mais je reconnais aussi l’utilité de tous ces nouveaux outils.

      Bon week-end !!!
      Bisous,

      Répondre
    • Margarida

      Hello,

      Oui, c’est ça, moi je trouve qu’ils sont bien pratiques et me font gagner du temps !

      bisous bisettes,

      Répondre
  2. Lou

    Bon, ça ne t’étonnera pas étant donné mon côté geek mais j’adore les outils en ligne et je vais même plus loin : ils m’ont permis de me replonger dans la complexité de la langue française et de pousser plus loin ma maîtrise de l’anglais. Comme tu le dis, c’est un vrai gain de temps, les sources sont multiples, on peut apprendre en quelques clics l’origine d’un mot ou d’une expression, la prononciation d’un mot étranger… J’ai commencé à apprendre le russe sur Internet, j’utilise aussi beaucoup Wordreference, le lexique du CNRTL, The Free Dictionary pour mieux cerner les nuances d’un mot en anglais.

    Répondre
    • Margarida

      Coucou Lou,

      Non, cela ne m’étonne pas 🙂 Tu as raison de dire qu’en quelques clics on peut apprendre une multitude de choses ! Et c’est très bien. Parfois, il faut savoir faire le tri (bien sûr) mais en général, je ne suis pas déçue.

      Bon week-end !

      Répondre
  3. fedora

    Même réflexion que toi… et pourtant, je suis bibliothécaire et on me répète souvent que le numérique rentre en conflit avec mon métier… Perso, je ne trouve pas ! Les différents supports se complètent et se croisent… L’éducation aux supports numériques me semble également importante et délaissée…

    Répondre
    • Margarida

      Coucou Fedora,

      Je ne suis pas bibliothécaire mais j’aime les livres papier, etc. Mais je pense, en effet que les deux supports viennent se complémenter … Tu fais bien de souligner l’importance d’une éducation au numérique. C’est important, je trouve car c’est facile de dire “oohh, internet, faut faire attention…” oui, bien sûr, il faut savoir faire le tri mais il y a tellement de choses bien et positives !!

      Bisous,

      Répondre
  4. Betsy Boule

    Je passe comme toi une bonne partie de mon temps à véhiculer les idées des autres; c’est pourquoi j’ai aussi besoin d’exprimer les miennes, notamment dans mon blog, avec une approche tout à fait différente. Ce sont mes mots, mes bébés… pas ceux dont je m’occupe pour le compte de quelqu’un d’autre.
    J’ai aussi recours aux outils en ligne, à commencer par le correcteur orthographique qui m’évite bien des déboires. J’ai longtemps été réticente à utiliser les supports numériques mais maintenant, je ne pourrais plus m’en passer. Pour moi, le papier et le numérique font bon ménage. J’ai toujours rêvé d’être bibliothécaire ou libraire pour passer mes journées avec mes amis les livres 🙂

    Répondre
    • Margarida

      Hello,

      C’est sûr que quand on passe la plupart du temps à faire passer la voix des autres, on a, de temps en temps, besoin de nous exprimer à “notre manière” !! Oh que oui ! Quant aux outils numériques, moi aussi, je me suis rendue à l’évidence… ils sont bien trop pratiques et me font gagner beaucoup de temps !

      J’ai parlé interprétation l’autre jour, très longuement 🙂 !!

      Répondre
  5. La Fripouille

    Je rejoins Karine et Marie, il faut vivre avec son temps. Ces nouveaux outils sont très pratiques (il faut le reconnaître), après, à nous de les utiliser a bon escient ^^

    Répondre
    • Margarida

      Coucou,

      En effet, il faut vivre avec son temps et savoir faire le tri entre les bons et les mauvais outils en ligne !

      Bisous,

      Répondre

Envie de me glisser un petit mot ? Merci - Gracias ♥

  • (ne sera pas publié)