Apprendre des langues

De petit écolier à grand bachelier

Jeudi dernier ont commencé les premières épreuves du Bac 2011. Beaucoup de stress et de pression. Passer les examens du Bac marque la fin de toute une étape pour des milliers et des milliers d’adolescents, on s’y joue beaucoup, en quelque sorte on nous fait croire que l’avenir de tous ces jeunes va se décider sur les bancs et les salles froides de ces centres d’examens…Peut-être…

Mais moi aujourd’hui et avec le recul de jeune trentenaire je veux donc voir le Bac comme cette fin d’une période pour en commencer une autre tout à fait différente. Le passage du Bac vu comme le passage à la vie adulte. Et si ce n’était pas vrai ? Les enfants sont actuellement un peu trop protégés, j’en ai bien l’impression, du moins au niveau du suivi scolaire. Les enfants aujourd’hui ne sont pas trop autonomes, ne savent pas trop prendre des décisions, et pourtant… s’ils savaient combien faut-il en prendre des décisions au long de la vie !

J’en parlais récemment avec une copine qui est quotidiennement confrontée à des ados et pré-ados, elle est prof. D’après elle on ne peut plus rien demander aux enfants, quand on leur dit qu’il faut faire un travail à deux, ils répondent “que non, moi lui  (son camarade) je le connais à peine” ou bien “il habite trop loin de chez moi”, pourtant je suis sûre que les e-mails ça ils connaissent, et puis prendre dix minutes de la récré pour finir un dialogue, et ben non, presque un pêché ! Ils n’hésitent pas non plus à dire (les lundis), sans aucune honte, à croire qu’ils naissent dévergondés, que “je n’ai pas pu faire le travail à la maison car ce weekend j’ai été de mariage, ou il y avait des gens à la maison ou j’étais parti ailleurs…”, oui, ça existe apparemment.

Et moi je trouve qu’en très peu d’années les choses ont bien changé, un peu trop même. Et je me demande si on est en train de bien évoluer. Je me demande si tous ces jeunes qui sont en train de laisser leurs tripes devant les sujets de Philo, d’Histoire-Géo et autres savent vraiment ce que c’est que la vraie vie. Et pire encore, je me demande si ce n’est pas les parents qui devraient de nouveau passer un Bac, mais c’est une question que je vais laisser sans réponse.

C’est bien pour cela que moi ce Bac je désire fortement l’entendre comme le vrai passage à la vie adulte… De petit écolier à grand bachelier !

Bonne chance à vous tous jeunes de la France !

Bureau65

Rendez-vous sur Hellocoton !