Enfants

Qui choisit les activités périscolaires ? Les enfants ? Les parents ?

En début d’année scolaire, une petite fille de cinq ans, toute souriante et désinvolte me racontait plein de choses, en fait on venait de faire connaissance mais en l’espace d’une heure elle m’a raconté sa vie. C’est ça être enfant 🙂 Son plus grand souci était de choisir entre le karaté (comme son papa) ou la danse (comme sa maman). Elle avait ses pour et ses contre. Très bien argumenté. Si elle faisait du karaté c’était chouette, elle pouvait donner des coups de poing ainsi qu’utiliser ses nouvelles baskets achetées le matin même. La danse ça la tentait énormément, une fois elle s’était déjà habillée en costume traditionnel, pour sa fête d’école, elle voulait aussi essayer les tutus mais elle n’aimait pas l’idée de faire les spectacle. Sa mamie qui était aussi présente, lui conseillait de prendre le basket comme activité extra-scolaire, un sport très convivial avec une bonne ambiance d’équipe. Au bout d’une bonne demie-heure de discussion, la petite en a conclu qu’elle devait “prendre le temps de réfléchir”.

Le choix des activités périscolaires des enfants est énormément important.. Mais, comment trancher ? Qui choisit ? Les parents ou les enfants eux-mêmes ? La question économique y est pour quelque chose ? Etre fille ou être garçon, c’est important pour le choix ?

En tout cas il est important (je pense) que les enfants fassent quelque chose en dehors du sein familial et en dehors de l’école. C’est bon pour leur développement personnel, c”est positif pour leur socialisation. C’est une bonne manière aussi de découvrir par leurs propres moyens ce qu’ils aiment et ce qu’ils n’aiment pas. Une façon, en définitive, de commencer à se forger leur chemin. L’autonomie et l’indépendance commencent très tôt !

Mais alors, poupée pour les filles et ballon pour les garçons ?

choix activités péri

4 commentaires

  1. Multifarious meanderings

    Mes enfants ont toujours eu le droit de choisir, avec une seule condition: une fois inscrits, ils doivent être présents, s’engager et aller jusqu’au bout de l’année. Cela a obligé maman a se lever très tôt pour aller se geler sur le terrain de rugby givré, mais c’est comme ça. Quant au choix de discipline, rugby, natation, badminton, danse voltige. Exclu que Little My se farcisse un “truc de fille”. 🙂

    Répondre
    • marga_llr

      Pour moi c’est très important aussi de savoir s’engager et aller jusqu’au bout, je n’aime pas l’idée de s’inscrire à une activité et au bout de deux mois arrêter. Je n’ai pas encore dû me confronter à cette problématique du choix des activités mais je regarde autour de moi et il y a de tout, ces enfants qui ont choisi d’eux-mêmes et ces autres enfants qui se sont sentis un peu obligés… Je pense que l’enfant doit surtout se sentir épanoui !

      Répondre
      • Multifarious meanderings

        Je suis d’accord avec toi- c’est l’enfant qui donne son temps, donc je ne vois pas l’intérêt de lui imposer telle ou telle activité… voir les têtes des certains enfants qui vont en cours de solfège, c’est une supplice…

        Répondre

Envie de me glisser un petit mot ? Merci - Gracias ♥

  • (ne sera pas publié)