Lifestyle

Savoir se faire plaisir

savoir se faire plaisir

Avoir du mal à se faire plaisir. Du mal à lâcher prise. Du mal à se dire qu’on a le droit de penser à des futilités, à glandouiller, à ne rien faire.

Parfois, je me dis que ce “sens de la responsabilité” qui m’avait tellement prise en otage à l’école, refait surface. Toujours faire plus, toujours faire mieux. Si on me dit que ce que j’ai réalisé “est pas mal”, j’aurai tendance à vouloir faire encore mieux. Comme s’il n’y avait pas de limites, pas de plafond où s’arrêter. Si on me dit que ce que j’ai fait “est pas terrible” je me fâche énormément avec moi-même, pas avec les autres. Adolescente, c’était aux adultes de me dire “sors, fais-toi plaisir, fais la folle”. Parce que si on me disait que je pouvais rentrer à minuit, j’étais à la maison à 23h50.

Cela peut être une vertu mais aussi un vilain défaut. Un trait de caractère à double tranchant.

Adulte que je suis maintenant (même si j’ai l’impression d’avoir toujours 28 ans !) et jeune maman, je sens, parfois, que je ne sais toujours pas lâcher prise. Lever le pied, freiner et s’octroyer des moments de pur plaisir. Faire que le cerveau s’arrête et ne plus se mettre de la pression.

Après quelques semaines moins roses que je n’aurais voulu (des semaines surtout teintées de gris par des méchantes maladies d’amies qu’on aime beaucoup), je me dis qu’il est tellement important de lâcher prise, que je me dois de le rappeler. De le crier, haut et fort !

Pour contradictoire que cela puisse paraître, depuis que je suis maman, j’ai réappris à savourer les instants simples, ces moments de bonheur naïf, sain, le bonheur vrai, le sourire qui fait pétiller, les yeux dans les yeux et cet effet de miroir qui reflète la félicité. Jouer, danser, éclater de rire, faire le clown, caresser les petits doigts et les petites mains.

savoir se faire plaisir

Je souhaite à tout le monde de savoir prendre le temps de vivre et de savourer une bonne soupe chaude, de regarder une petite fleur qui pousse et annonce le printemps, de s’émerveiller devant le bleu de la mer, de sentir des frissons quand notre amoureux nous prend la main, de fondre devant le sourire d’un enfant, de sourire quand on entend le coucou d’une amie.

Prendre le temps de se faire plaisir.

Se faire plaisir en prenant le temps.
Rendez-vous sur Hellocoton !

16 commentaires

  1. Pomdepin

    Desolee d’avoir manqué le RDV des mots éparpillés. Pour le coup, en ce moment, j’ai vraiment abandonné toute organisation! Je m’y remets le mois prochain.

    Répondre
    • Margarida

      Coucou,

      T’inquiète pas, c’est normal, il y a des choses bien plus importantes que les RDV inter-blogueurs ! J’espère que ça va de mieux en mieux !

      Biz

      Répondre
  2. May

    Qu’il est beau, qu’il est doux cet article.
    Je suis tellement d’accord avec toi. C’est nécessaire et souvent difficile. On veut faire toujours mieux, on veut avancer et se surpasser. On veut aller vite. On pense au futur. Et parfois, on se dit qu’on oublie finalement un peu de vivre et que l’on passe à coté de l’essentiel. Alors, on se recentre et c’est doux.
    Une lectrice m’a glissé cette vidéo la semaine dernière : https://vimeo.com/121134155. Le monsieur explique que ce n’est pas naturel pour l’homme de profiter de l’instant présent. C’est rassurant (et cela s’apprend).

    Répondre
    • Margarida

      Coucou !

      Merci beaucoup pour ce joli commentaire et cette vidéo que j’ai tant appréciée !
      Tu as raison, parfois, on pense de trop au futur mais c’est déjà bien de s’en rendre compte et de revenir sur les petites mais immenses belles choses de notre quotidien !

      Bisettes !

      Répondre
  3. fedora

    C’est tellement agréable de profiter sereinement des petits plaisirs de la vie… Et la nature nous en offre plein ! à savourer sans modération ! belle journée à toi 🙂

    Répondre
    • Margarida

      Merci Fedora,

      Oui, oui, les petits plaisirs quotidiens, de la nature, nos petits moments… c’est cela qu’il faut apprendre à bien savourer !
      Belle journée !

      Répondre
  4. La Miss Tamara

    Oh que tu as raison !!! La vie est si courte qu’il faut profiter de tout ce qu’elle nous offre et cela passe, en effet, par les petits bonheurs simples du quotidien qu’il faut réapprendre à apprécier à leur juste valeur. Gros bisous Margarida <3

    Répondre
    • Margarida

      Bonjour Miss Tamara !

      Je pense qu’on est beaucoup, tout de même, sur la surface de la Terre, à essayer de revaloriser ces petits bonheurs simples ! Et ça fait du bien !

      Bisous,

      Répondre
  5. Maéva

    J’adore le mot de la fin, très joli ! Performance, efficacité, ils n’ont que ce mot à la bouche. Alors que les petits bonheurs sont faits de rien, comme tu dis, un bon repas, le coup de fil d’une amie, prendre son enfant par la main. Bonne journée !

    Répondre
    • Margarida

      Merci Maéva ! En effet, il ne faut jamais oublier de savourer l’instant présent et les petits plaisir de tous les jours !

      Belle journée à toi !

      Répondre
  6. Polina

    C’est un état d’esprit auquel j’essaye de me convertir, même si j’ai parfois du mal à me faire plaisir sans être persuadée de “l’avoir mérité”. 😉 Belle journée ensoleillée !

    Répondre
    • Margarida

      Bonjour Polina,

      Merci pour ton commentaire ! Je suis un peu comme toi, je trouve que j’ai fait des avancées quant à re-apprendre à me faire plaisir mais parfois, je ne suis pas sûre non plus “d’avoir le droit de profiter de tel ou tel plaisir”.

      Mais c’est déjà bien d’en être conscientes, non ? 😛

      Bisous et belle journée !

      Répondre
  7. marie kléber

    C’est tout à fait mon état d’esprit du moment Marguerite. Il faut savoir placer la barre moins haut, se réjouir des bonheurs simples, à portée de main. C’est si important de prendre le temps. Bises et douce journée à toi.

    Répondre
    • Margarida

      Hello Marie !

      ah la la, cette barre à placer moins haut, je pense, au fond, que c’est une des clés du bonheur ! Mais c’est un apprentissage, c’est sûr…

      Belle journée à toi !

      Répondre
  8. Pauline - Bright Pause

    Je lis cet article pour la 2ème fois, et il touche toujours autant une corde sensible chez moi… Je me retrouve dans tes mots, et comme tu le dis, c’est à double tranchant! Cette exigence nous tire vers le haut mais elle est parfois étouffante. En tout cas, ça me rassure de savoir qu’être maman peut agir comme une thérapie et pas l’inverse!! Bon week-end et bravo pour la newsletter 😉 Pauline

    Répondre
    • Margarida

      Coucou Pauline,

      Merci pour ton joli commentaire ! En effet, je dois bien avouer que le fait de devenir maman, m’a un peu replongée dans l’enfance et qu’est-ce que ça fait du bien de faire le clown de temps en temps !! C’est une très bonne thérapie! Parce que “savoir se faire plaisir” devrait être une devise obligatoire et par les temps qui courent, ce n’est pas toujours évident…

      Merci pour la newsletter, c’est la première, j’espère encore l’améliorer mais voilà, sans pression :-P!

      Bisous et bon week-end !

      Répondre

Envie de me glisser un petit mot ? Merci - Gracias ♥

  • (ne sera pas publié)