Vie à l'étranger

J’ai appris à être maman en France

Devenir maman c’est une très jolie histoire !

C’est une histoire que l’on pourrait écrire rien qu’avec des mots doux, petiots et mignons, de petits gazouillis qu’on laisserait imprimés sur du papier cotonneux, soyeux et parfumé d’une adorable odeur à peau de bébé. Devenir maman c’est tomber amoureuse tous les jours d’un petit être qui est venu agrandir la famille, retomber amoureuse d’un papa qu’on découvre, aussi.

Apprendre à être maman en France

… ça c’est pour le côté poétique et puis, de temps à autre on se fait rattraper par la vie elle-même, celle où il y a un réveil tous les matins, celle où il faut travailler un peu-beaucoup-passionnément, celle où cette petite chose mignonne tombe parfois malade et qu’il faut lui trouver un mode de garde. Parce que la vie, elle-même, celle de tous les jours, est aussi peinte avec les couleurs du poète du quotidien. Et on aime ça.

Petite princesse est venue agrémenter mon quotidien de femme à l’étranger. Elle est venue dessiner de couleurs joyeuses ma poésie made in France, elle m’a ouvert les portes d’un cahier de comptines à la française, elle est venue faire “toc toc” maman-mamà, je suis là il faudra que tu apprennes et que tu arpentes les chemins des mamans en France.

Apprendre à être maman en France

Parce qu’être maman en France ce n’est pas pareil qu’être maman en Chine, à Berlin, à New York ou en Espagne.

Parce qu’elle et moi formons un petit duo de choc qui rit et pleure parfois. Parce que je n’ai jamais été maman en Espagne mais j’y ai grandi. Parce que je connais la France mais d’un point de vue de non-maman. Et là, depuis deux ans, elle et moi découvrons ensemble la poésie qui rythme le quotidien des mères en France. Elle apprend. J’apprends.

On apprend :

– Les “nounous” en France et les RAM et les multi-accueil que ce n’est pas pareil, mais presque, qu’une halte-garderie et crèche et que sais-je encore…
– Les carnets de santé à la française parce que moi quand j’étais petite, il n’y en avait pas en Espagne. Je crois que maintenant oui mais pas avant. Alors, j’apprends, j’essaye de comprendre.
– La pyramide des aliments conseillée aux bébés en France, parce que commencer par les légumes et non pas par les fruits ou serait-ce inversement ? Parce que la pédiatre a été un peu étonnée quand je lui ai dit que j’avais déjà donné des légumes secs (genre des pois-chiches – cuisinés) à ma petite princesse quand elle avait 16 ou 18 mois. Et puis, au Mexique, ils ne mangent pas pareil, n’est-ce pas ?
– Qu’un jour on m’a dit, quand elle était tout bébé, aaaah, tu l’habilles façon Espagne, tout mimi tout classique tout bébé qui fait craquer ? Et oui, j’ai aussi remarqué que les fringues de nouveau-né en Espagne restent très tradi par rapport à ici. Et quoi ? j’adore (et regardez sinon la petite Charlotte de Cambridge, elle aussi est habillé made in Espagne pour ces récentes photos)
– Que mettre des boucles d’oreille à ma petite, dès sa naissance (enfin à 2 mois) ça en a choqué plus d’un.
– Que la CAF quand je suis devenue maman m’a automatiquement changé de nom de famille ? eeinnh pardon, je n’ai jamais changé moi ? et puis ma fille elle porte les deux noms.
– Que finalement chez les “nounous” c’est trop bien !
– Le liniment ! Oh oui, on l’apprend le liniment ! Et qu’est-ce que c’est bien ce truc ! Pourquoi y a-t-il encore des pays qui ne le connaissent pas ? Comme en Espagne (je l’amène avec moi, toujours !)
– Ces mercredi un peu “jour des enfants-jour des maman” parce que l’année dernière elle était la seule à être gardée chez la nounou les mercredi. Mais bon, moi j’ai toujours connu le rythme de 5 jours par semaine d’école (et je suis vivante !)
– La douceur, justement, de ce rythme de “vacances” toutes les six semaines, environ.
– (…)

Une poésie quotidienne des mamans en France et à la française qui valse au rythme des plus belles choses ! Parce qu'en fin de compte, on prend le bon et on laisse de côté les (re)vers qui ne riment pas et les dissonances trop résonantes ! Parce qu'on est un peu maman d'ici et de là-bas avec une petite fille d'ici et de là-bas !

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 commentaires

  1. Pomdepin

    Je me retrouve…a l’anglaise! J’ai appris des comptines, à parler “bébé” en anglais, plus tard, je me Suso perdu dans le système scolaire…il y a toutes ses choses naturelles qui ne le sont pas pour nous qui venons d’ailleurs!

    Répondre
    • Margarida

      Coucou,

      Tu le dis si bien : “y a toutes ces choses naturelles qui ne le sont pas pour nous qui venons d’ailleurs” c’est tout simplement et tout exactement cela !

      Merci pour ces quelques mots !

      Bisous,

      Répondre
  2. fedora

    J’ignore ce qu’est le liniment… est-ce que c’est grave ??? 😉 C’est un chouette boulot d’être maman : on apprend autant qu’on donne 🙂 belle soirée 🙂

    Répondre
    • Margarida

      Coucou Fedora,

      Hihihi, alors le liniment est “un mélange d’huile d’olive et d’eau de chaux, il est principalement utilisé pour nettoyer les fesses des bébés” (dixit Wikipedia). C’est un produit vendu en pharmacie (mais il y a des gens qui le font eux-mêmes à la maison) et c’est idéal pour laisser des petites fesses de bébé toutes fines et sans rougeurs. C’est très naturel. Ici, dès la maternité, ils t’apprennent à laver les fesses de bébé avec le liniment. En Espagne, par exemple, ils ne savent même pas ce que c’est, même les pédiatres préconisent les lingettes qui (forcément) ont plus de produits chimiques. En effet, j’ai vu mes copines Belges utiliser que des lingettes aussi…

      J’aime beaucoup ce que tu dis aussi : “être maman : on apprend autant qu’on donne” !

      Belle journée à toi,

      Répondre
  3. fafa expat

    Un petit mot pour te dire que j’ai bien aimé ton texte. Je me suis demandée un jour si j’avais été maman en France est ce que les choses auraient ete differentes dans notre relation mère-fille. La maternité d’un pays à un autre change vraiment, ici c’est simple de trouver un mode de garde, mais par contre l’angoisse quand ton enfant tombe malade et chope un truc qu’il n’aurait pas choper en France! Bisous

    Répondre
  4. marie kléber

    C’est vrai que le pays change beaucoup de choses, même si toutes les mamans du monde vivent plus ou moins la même chose.
    Ayant débuté ma grossesse en Irlande, j’avais fini par être au point sur tout ce qui se fait la-bas. Et puis je suis rentrée en France vers la fin, et j’ai mis du temps à me réhabituer à être une maman française!
    ps: Je crois que le mien aussi était habillé façon Espagne. Et bien tu sais quoi, c’est super chou!!

    Répondre
    • Margarida

      Coucou Marie,

      Toutes les mamans du monde vivent les mêmes choses mais dans des endroits différents 🙂
      PS, avant qu’on ne me le disse, je n’avais jamais fait attention à cette manière d’habiller les bébés façon comme ci ou façon comme ça…. hihiih !

      Bisettes Mariette 🙂

      Répondre
  5. Lexie

    Joli article 🙂 Moi aussi j’apprends les choses différentes, les CPE qui sont comme des crèches, les crèches qui sont l’orphelinat (lol), les pesées en livres, les aliments qu’on donne tous en même temps, le vaccin contre la varicelle, la difficulté de trouver un médecin traitant… Ça nous enrichit 🙂

    Répondre
    • Margarida

      Bonjour Lexie,

      En effet, apprendre à être maman dans un autre pays, c’est quelque chose qui vient nous enrichir même s’il y a aussi des moments d’angoisse ou de solitude 🙂

      Merci pour ton commentaire !
      Belle fin de journée !

      Répondre

Envie de me glisser un petit mot ? Merci - Gracias ♥

  • (ne sera pas publié)