Vie à l'étranger

36 ans, 18 ans que je suis partie… et alors ? (#vieàlétranger)

Alors que notre prochain séjour à Minorque arrivait à grands pas, j’ai eu une révélation : je n’avais jamais été au cinéma là-bas ! Je me suis dit que c’était juste impossible, qu’il fallait bien y remédier. Minorque c’est tout de même là où je suis née, là où j’ai grandi, là où habite la totalité de ma famille, là où j’ai été à l’école, bref, je crois que Minorque c’est chez moi.

Vivre à l'étranger

Des premières fois ailleurs

Du haut de mes 36 ans et avec une adolescence surtout marquée par mes séjours en France (où j’ai embrassé pour la première fois, où j’ai été dans une grande surface pour la première fois, où j’ai été cru être amoureuse pour la première fois, …), je réalise qu’en fait il y a plein de choses que je n’ai jamais faites chez moi, là-bas. Cette histoire de cinéma est, sans doute, juste un détail sans importance mais qui a réveillé en moi tout un tas de sentiments et de souvenirs.

… au cinéma VO espagnol…

Du coup, la première chose que j’ai faite a été d’organiser une petite soirée cinéma avec deux de mes copines (là-bas c’est pour moi tellement facile de faire garder PrincesseThelma et ChériGuiri n’était pas encore arrivé). Il faut dire que je me sentais toute excitée et je découvrais presque avec des yeux d’enfant les “grandes” salles de cinéma qui existent désormais sur l’île (y en avait pas avant). J’ai passé une excellente soirée, nous avons regardé un film qui m’a fait bien rire “Ocho apellidos catalanes” (un peu dans le style de Bienvenue chez les Ch’tis). Mais une fois ne m’a pas suffi, alors je suis repartie au cinéma toute seule lors d’une belle après-midi d’Epiphanie bien ensoleillée pour voir un film que je ne pouvais pas rater avant de quitter l’Espagne, il s’agit de “Palmeras en la nieve” (je vous le conseille vivement, je suis sûre qu’il sera bientôt dans les salles à l’étranger). J’ai laissé père, mère, mari et fille et j’ai passé trois heures devant le grand écran. Merveilleux.

18 ans sur 36

Par la même occasion, j’ai réalisé que cela fait 18 ans que j’ai quitté Minorque et qu’à partir de maintenant, la balance va irrémédiablement pencher plus d’un côté que de l’autre : plus d’années vécues ailleurs (dont presque 13 à l’étranger) qu’à Minorque, alors que je viens d’une famille complètement sédentaire.

Ce que je n’ai jamais fait “chez moi”:

– Je n’ai jamais travaillé pour de vrai (les jobs d’été ne comptent pas)
– Je n’ai jamais du aller à la banque pour des choses de “grand” : emprunts, placements, etc.
– Je n’ai jamais été au gynéco
– Je n’ai jamais accouché (ces deux derniers points sont importants pour une femme !)
– Je n’ai jamais acheté une voiture
– Je n’ai jamais acheté une maison
– Je n’ai jamais eu ma propre carte de sécurité sociale (juste rattachée à mes parents)
– (…)

Voilà, c'est une histoire de cinéma qui m'a fait prendre conscience que je vieillis (nnoooon, pas possible !) et que comme beaucoup de gens qui sont partis vivre à l'étranger (et y sont restés pour longtemps) on a tendance à garder une certaine image figée du chez nous quitté il y a bien des années !

PS.- Vu qu’on a un peu parlé cinéma, j’en profite pour vous demander si vous regardez la nouvelle série de M6, Velvet qui passe les samedi après-midi. C’est une série espagnole et je dois dire, en faveur des Espagnols cette fois-ci, qu’ils sont très forts dans la réalisation de scénarios construits de manière à fidéliser les téléspectateurs… Je ne suis pas du tout série américaine, j’apprécie quelques séries françaises mais il faut dire que souvent (et je ne sais pas pourquoi) les chaînes diffusent trois épisodes le même soir et du coup la série est finie en 1 mois !

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires

  1. fedora

    C’est marrant parce qu’hier soir le barbare m’a dit qu’il était parti depuis tellement longtemps qu’il ne se sentait plus expat… j’aime bien découvrir “votre” réalité, mais si je sais bien qu’elle est multiple… bisous

    Répondre
    • Margarida

      En fait, je ne sais plus comment je me sens : une “vraie”, une “étrangère”, “ici, “là-bas”… hihi, le tout est de composer avec 🙂

      Bisous à toi Fedora !

      Répondre
  2. Mamanenespagne

    Ici et là-bas…c’est ma “devise”…toujours un peu là-bas en étant ici et toujours un peu ici quand je suis là-bas. 15 ans en Espagne pour moi et idem, jamais de vrai boulot en France, pas d’échographie, pas d’accouchement (et oui ça compte énormément c’est clair!), pas de 1er jour à la maternelle…et même si je fais des crêpes à mardi gras elles n’ont pas la même saveur de partage ici… 🙁
    Beaucoup pensent que ces détails ne sont pas si importants…ceux-là ne sont jamais partis plus de 3 semaines de chez eux…. car ce sont bien tous ces détails qui font apparaître tous ces jolis blogs…

    Répondre
    • Margarida

      Re-

      J’adore ta phrase “ceux-là ne sont jamais partis plus de 3 semaines de chez eux…”, je trouve ces mots très justes !
      Ma paella des dimanches n’a pas non plus le même goût 😛
      Aujourd’hui on fait nos premières portes ouvertes d’école pour la rentrée de PrincesseThelma, ça me fait quelque chose là, sur le ventre…hihi!

      Bon week-end à vous !

      Répondre

Envie de me glisser un petit mot ? Merci - Gracias ♥

  • (ne sera pas publié)