Bilinguisme

La polémique des écrans en langue étrangère

Idiomas y pantallas

Non, les enfants ne peuvent pas apprendre une langue qu’en regardant des séries, des dessins animés ou la télévision dans cette langue étrangère.

Une exposition passive peut les aider à s’habituer à leur musicalité mais cela ne va pas leur apprendre la langue

Je l’ai déjà dit une fois, des dessins animés, séries, etc. oui mais en tant que complément et non pas en tant qu’outil.

C’est-à-dire que les dessins animés et même les jeux vidéo peuvent être une très bonne extension à l’apprentissage.

SI VOTRE ENFANT APPREND L’ANGLAIS, POURQUOI NE PAS LUI METTRE À SA PORTÉE DES DESSINS ANIMÉS OU DES SÉRIES EN ANGLAIS ? POURQUOI NE PAS LUI PERMETTRE DE JOUER À DES JEUX VIDÉO EN INTERAGISSANT EN ANGLAIS AVEC D’AUTRES PERSONNES QUI SONT À L’AUTRE BOUT DE LA PLANÈTE ?
CELA PEUT ÊTRE TRÈS BÉNÉFIQUE, MAIS JUSTE VOIR DES DESSINS ANIMÉS DE FAÇON PASSIVE, NON.

Le sujet des dessins animés et de l’apprentissage des langues étrangères suscite toujours de nombreuses controverses. Dans l’un de mes derniers messages sur Facebook et Instagram, j’ai dit qu’il était inutile de placer un enfant devant un écran en langue étrangère si cela restait un simple acte passif.

QU’EST-CE QU’UN ACTE PASSIF DANS LE BILINGUISME ?

Un acte passif est tout type d’activité dans lequel il n’y a pas d’interaction, dans laquelle le sujet n’a aucun moyen d’échanger avec un autre sujet réel.

ET EST-CE MAUVAIS ?

Mauvais à proprement parler ça ne l’est pas. Mais cela apporte des avantages minimes.

Pardon ?

Ce que je veux dire, c’est qu’il ne sert à rien d’exposer un enfant devant un écran en langue étrangère si cette langue n’est pas parlée par une personne “réelle”. Par “réelle” nous entendons les parents, les enseignants, les éducateurs, les moniteurs d’activité, etc., c’est-à-dire les personnes avec lesquelles l’enfant peut cesser d’être passif pour devenir actif et découvrir que cette langue est efficace.

ET LES JEUX EN LIGNE ET LES JEUX VIDÉO SONT PASSIFS OU NON ?

Cela dépend, imaginons les jeux vidéos où il faut être plusieurs joueurs pour faire la partie. Dans ce cas-là, c’est l’occasion idéale pour l’enfant ou adolescent de jouer avec quelqu’un qui se trouve dans une autre partie du monde et qui parle anglais ou chinois (peu importe la langue). Ici, on ne peut pas parler de “passivité” car il y a quelqu’un de “vrai” et une réelle communication se met en place (question-réponse, exécution d’ordre).

Mais voyons, MARGARIDA, POURQUOI INSISTER TELLEMENT sur le fait de ne pas faire un usage passif des écrans en langue étrangère ?

Parce qu’il y a des études et des expériences qui le prouvent.

Si vous voulez connaître en profondeur ces études et expériences, je vous invite à vous abonner à ma lettre, là je vous dis tout.

Alors, vous venez ?

Envie de me glisser un petit mot ? Merci - Gracias ♥

  • (ne sera pas publié)