Lifestyle

Officier un mariage à Minorque !

Ils étaient beaux, ils étaient heureux ! Une soirée magnifique pour un souvenir merveilleux !

Tout a commencé il y a environ un an. Tout a commencé par un e-mail. Un très agréable courrier reçu dans la boîte à lettres du blog. Quelqu’un qui a frappé à la porte de Les mots de Marguerite et un sourire infini qui c’est dessiné sur mon visage. Les surprises de la vie. Les belles surprises.

Officier un mariage à Minorque Officier un mariage à Minorque Officier un mariage à Minorque

Elle voulait se marier. Lui aussi. Ils voulaient se marier. Ils étaient en quête d’un lieu unique, d’un lieu magique. Et puis, un jour, en fouillant dans le coffre à trésors qu’est notre Internet, ils sont tombés sur Minorque, sur moi, sur mon article, notre mariage, mes mots. Et une évidence s’est produite, le feeling s’est installé.

Des mois à échanger via nos claviers respectifs. Des messages gentils, polis, fluides, sympathiques. Des lettres qui se sont révélées un petit baume à cœur fournisseur de paillettes.

Des paillettes en simplicité. Et j’ai aimé. Beaucoup.

Et arriver, au soleil couchant, l’île du calme et la mer en toile de fond. Se prendre dans les bras, se dire bonjour, faire connaissance et se sentir accueillis les bras ouverts.

La marieuse qu’elle a dit à sa petite jolie famille, ses invités, ses témoins tout sourires. L’officieuse du mariage c’était moi, les incroyables mariés c’était eux. Doux, attentionnés, papa et maman de trois petites perles tout en beauté. Et ils se sont dits oui, ils se sont dits SÍ, un grand OUI les larmes aux yeux, papillons dans mon ventre. Des instants incroyables et une magie qui a opéré.

Des gens qui ne vous connaissent pas et qui vous font confiance. Et si la vie était toujours comme ça ? Que de la simplicité et que du bonheur !

Ce mois de juillet dernier j’ai vécu une expérience inoubliable et eux aussi. Ce mois de juillet dernier, j’ai ajouté une corde à mon arc : j’ai officié le mariage de deux très belles personnes. Alors qu’ils étaient en quête d’un mariage différent, simple, en petit comité et quelque part qui ne soit pas en France, ils sont tombés sur mon mariage à Minorque. Nous avons échangé quelques mails et nous avons réussi à dessiner un mariage à leur image. Un mariage dans les deux langues, en français et en catalan. Une cérémonie laïque complètement personnalisée !

Ils étaient beaux, ils étaient heureux !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Lifestyle

4 ans d’un mariage à 12 à Minorque

Mariage à Minorque

Parfois je lis que si les mariages comme ci ou les mariages comme ça. Ceux qui aiment les mariages et ceux qui les détestent, ceux qui se sentent forcés, ceux pour qui le mariage devient un casse-tête, ceux pour qui le mariage est très important, ceux pour qui…

Aujourd’hui, j’ai juste envie de vous dire que pour moi un mariage doit surtout ressembler aux mariés et qu’un mariage intime peut être très joli et émouvant. Nous l’avons fait, nous l’avons testé, il y a aujourd’hui 4 ans de cela !

C’est en janvier 2011 que nous décidons de nous marier. Pas de demande, pas de bling bling, nous en parlons autour d’un verre de vin blanc un vendredi soir d’hiver, chez nous à Nantes, sur le canapé. Il n’est pas fan de mariage. Je ne suis pas fan de fêtes à mille convives. Il dit n’avoir rien à prouver devant les autres, il m’aime, on s’aime. Je n’aime pas les longues robes blanches, j’aime me sentir moi-même, pas une meringue, pas de voile juste parce que ma belle-mère ou ma mère le voudraient (heureusement, cela n’a pas été le cas !). Mais nous en parlons et nous savons que c’est peut-être mieux qu’on se marie. Nous sommes de nationalités différentes, européens les deux, certes, mais comme on veut avoir des enfants, on veut que les papiers soient en règle. Le PACS ne signifie rien en Espagne, c’est pas par cette case qu’on va alors passer.

Mariage à Minorque Mariage à MinorqueMariage à MinorqueMariage à Minorque

Et on décide finalement, avec un grand sourire, de faire un mariage simple mais mignon, romantique et dans un beau cadre. Nous décidons de nous marier cet été même, l’été 2011. Minorque se présente comme le lieu idéal. L’île est magnifique et en plus ce sera l’occasion de la faire connaître à la famille de ChériGuiri. En six mois tout est bouclé : restaurant, mairie, robe blanche courte (ça, j’ai adoré), fleurs, coiffeur… nous avons tout fait sans stress. Comme nous essayons toujours de le faire. Qui plus est, à distance, avec l’aide de mes parents et un voyage éclair de trois jours (moi toute seule) deux mois avant.

Nous étions 12, nous y compris. Les parents de ChériGuiri, son frère et sa soeur, mes parents, un de ses meilleurs amis en tant que témoin (avec sa femme) et une de mes meilleures amies en tant témoin (avec son compagnon). Aussi bien nos familles, oncles, cousins, etc, que nos amis, ils ont très bien compris notre désir de simplifier les choses étant donné qu’il n’est pas toujours évident de faire voyager les gens, de faire coïncider les dates, etc. S’il est déjà difficile de le faire quand le mariage a lieu entre deux personnes de la même ville ou du même pays, n’imaginez pas ce que ça peut signifier quand l’éventualité de prendre des avions se présente. Nous ne voulions pas, surtout pas, que la liste d’invités se profile en fonction des revenus économiques de chacun, je m’explique : Minorque est très belle mais elle reste une île pas très bien desservie et un peu chère.

Mariage à Minorque

Alors voilà, il y a 4 ans jour pour jour nous avons eu un mariage vraiment à notre image, sur une île adorable, avec des familles heureuses, tout le monde a compris notre choix, nous nous sommes sentis aimés, entourés, respectés, nous avons dit Oui, nous avons dit Sí.

Parce qu'un mariage ce n'est pas pour se prendre la tête, un mariage doit être vraiment comme on le rêve, enfin, c'est notre point de vue !
Photos de Damià Rotger et de l’Hôtel Son Granot où a eu lieu notre cérémonie

Rendez-vous sur Hellocoton !

Lifestyle

Nous nous sommes dit oui

Et nous nous sommes dit oui c’est l’inscription que nous avons écrite sur la petite carte envoyée à nos amis et familles après notre mariage pour leur remercier de leurs petites pensées et petits présents. Cela fait trois ans de ça. Trois ans d’un mariage rempli de bons souvenirs !

Le mois de janvier 2011 nous avons commencé à parler mariage. Le samedi 13 août nous nous sommes mariés (oui, on s’en fiche du 13 !). Six mois de préparatifs. Parce que nous n’aimons pas les mariages qui se préparent avec deux ans d’avance, cela ne nous ressemble pas du tout. Nous avons voulu un mariage délicat et mignon mais intime. Nous voulions nous marier à Minorque, en plein cagnard (on s’en fiche aussi, pas de problème de date, personne ici se marie au mois d’août !). Faire un mariage plus traditionnel et inviter une centaine de personnes aurait été trop compliqué. La distance et le voyage (récurrent chez nous) aurait été un handicap pour certains et comme nous ne voulions pas avoir des invités choisis en fonction des “possibilités économiques” nous avons décidé de le faire seulement avec parents, un témoin de chaque côté avec leurs conjoints, frères et soeurs, en sachant que je suis fille unique. Avec nous, 12 personnes au total. Comme les 12 apôtres, sauf que c’était un mariage civil.

Tous les préparatifs se sont faits à distance. Bien sûr, nous avons du passer par la si appréciée case consulat et avons du faire mille cinquante papiers. Mes parents, les seuls à être sur place nous ont beaucoup aidé et j’ai fait un voyage en solo de 4 jours au mois de mai pour finir de boucler certains détails. Je suis allée toute seule acheter ma robe de mariée, je voulais une robe de mariée courte. Cela faisait peu de temps que j’habitais à Nantes, je n’avais pas encore de copines. On voulait aussi un marié classe mais cool, sans cravate. Un marié bien au style ChériGuiri.

Les alliances nous les avons achetées à Minorque. Je me suis occupé de cela lors de mon déplacement du mois de mai. C’était drôle d’expliquer à la vendeuse de la joaillerie que le futur marié ne serait pas présent, très gentille elle m’a dit que je pouvais prendre des photos, scanner les alliances… c’est comme ça que nous avons choisi. Début août, quand nous sommes arrivés, nous y sommes retournés pour les ajuster. Encore une fois nous avons rigolé car nous ne voulions pas y faire graver la date et le prénom mais une phrase, ChériGuiri très drôle a dit que “comme ça je vais pouvoir la réutiliser” ! Nous avons préféré d’y faire inscrire, en catalan pour lui “ahir, avui i demà” (hier, aujourd’hui et demain) et dans la mienne en français “Je au pluriel”.

Avant le mariage et en sortant de la maison de famille, une belle surprise nous attendait : étant donné que la rue était fermé aux voitures par cause de festivités dans la ville, le groupe de danses traditionnelles dont je fais partie est venu nous offrir une jolie danse ! Un moment très émouvant pour nous puisque c’est dans le cadre d’un festival international de danses que nous nous sommes rencontrés et tombé amoureux.

Ensuite, nous sommes partis en balade en 4×4 dans un des phares les plus beaux de l’île, le phare de Cavalleria où nous avons fait une très belle séance photos de la main de D. Rotger, mon oncle qui est photographe.

Et, enfin, nous sommes arrivés à notre lieu de mariage  dans un joli cadre bucolique à l’est de l’île de Minorque, tout près de la porte symbolique qui voit passer le premier soleil d’Espagne. Nous nous sommes dit oui dans les jardins d’un hôtel rural, ancienne demeure seigneuriale transformée en hôtel restaurant, avec la mer au fond.

Nous gardons un très bon souvenir de ce joli mariage, un mariage très beau et pas prise de tête du tout!

bodaballs bodanocesmariage a minorque mariage a minorquedétails mariageboda en menorcamariageboda en menorca21 mariage a minorque 2019
Rendez-vous sur Hellocoton !