Enfants

Désormais, c’est moi la maman

Désormais, c'est moi la maman

 

La regarder sauter, virevolter, sourire, bouder, manger, jouer, découvrir, sautiller, rigoler… La voir grandir tous les jours.

Tomber amoureuse à chaque fois. Un amour maternel.

C’est l’amour d’une maman qui naît, évolue et se construit dès le moment où cette barre rose s’affiche. Et puis, il est là. Le bébé minuscule haricot petit pois noisette crevette cacahuète devient une petite fille à bouclettes, comme sa maman, comme moi.

Comme moi quand j’étais petite. Petite, moi. Et penser à ma maman qui me faisait des couettes et prenait soin de moi et me parfumait, me donnait à manger, jouait, rigolait. Ma maman. Ma fille.

Et je me dis que je suis maman. Désormais, la maman, c’est moi !

Et la joie s’installe et la peur aussi. Passer de petite fille à maman. Parce que c’est un peu cela. Enfin, non. Mais oui. Se rendre compte que le temps passe et qu’on n’est pas seulement la fille de maman mais la maman de. Et répéter des gestes, reproduire, en essayer des nouveaux. Et aimer très fort comme on nous a aimées. Savoir ce que c’est que d’aimer un enfant, comprendre des choses et ne pas trouver les mots.

Les mots d’une maman. Des mots qui guérissent, réconfortent, apaisent. Des mots qui font rigoler. Des mots pour chanter et danser. Des mots qui nous construisent. Des mots qu’on entend, enfant et qu’on re-dit, une fois maman.

Parce que désormais, c’est moi la maman. Et ça fait bizarre. Et ça fait plaisir. Et ça fait un mélange de responsabilité devoir bonheurs et tout un tralalala de choses vieilles et nouvelles. Vieilles parce que la fille que j’étais les a déjà vécues et nouvelles parce que je les vois vis ressent d’un autre point de vue.

Parce que j’ai plus de 30 ans mais je suis nostalgique de mes 10 ans. Parce qu’une sorte de faille spatio-temporelle s’est installée. Elle a 25 mois. J’ai 35 ans. Elle a 59 ans. De mère en fille, s’aimer, fort. Très fort. Et si être maman c’était appréhender le cycle de la vie ?

Désormais, c'est moi la maman et j'aime en amont et en aval.

Margarida

P.S.- J’ai demandé à ma maman si je pouvais mettre cette photo, qui date de l’été dernier. Je sais qu’elle n’aime pas trop se voir sur ce monde virtuel. Mais elle a dit oui. Parce qu’une maman, pour un enfant, ferait n’importe quoi !

Rendez-vous sur Hellocoton !

18 commentaires

  1. Florence Gindre

    <3
    Nos enfants nous apprennent le cycle de la vie.
    Et comme tu dis, nous voyons d'un œil neuf ce qu'il nous était arrivé au même âge et la manière dont s'étaient comporté nos parents.
    Je parle d'une manière plus générale puisque je n'ai pas de fille 😉 mais c'est fabuleux de les voir évoluer et, par là-même, nous faire évoluer.

    Répondre
    • Margarida

      Coucou,

      Tu as raison de dire qu’ils nous font évoluer, c’est évident ! Pour moi, quand on devient mère (père) on se re-construit et surtout : on se retrouve !
      C’est fou et je ne sais pas si c’est pour tout le monde pareil mais je ne me suis pas sentie mère dès l’instant même où j’ai accouché mais petit à petit un peu plus tous les jours.

      Belle journée !

      Répondre
    • Margarida

      Merci Pom de pin !
      T’as vu, une de plus qui fera partie de la boucleteam 😛 !

      Bises,

      Répondre
  2. Grisélidis

    La Belle-maman trentenaire que je suis reconnaît à sa façon (bien humble) combien ces liens sont forts. Article si touchant, j’adore :)

    Répondre
    • Margarida

      Bonjour Griséldis,

      La belle-maman trentenaire que tu es m’a l’air de bien saisir les choses :-). Oui, les liens sont forts et parfois on n’a pas de mots pour l’expliquer.
      Merci de ton commentaire.

      Bisous,

      Répondre
  3. MARIE KLEBER

    Elle a bien grandit depuis la petite miss!
    Un bel article sur cet amour maternel qui nous fait grandir puis qu’on transmet. Très touchant Margarida. Joliment écrit en plus…

    Répondre
    • Margarida

      Coucou Marie,

      Oui, elle grandit, ce n’est plus un bébé !
      Quand on devient mère, on comprend tellement de choses… transmettre à ses enfants c’est un joli « travail », pas facile tous les jours mais joli !

      Merci pour ton commentaire et passe une belle journée,

      Répondre
  4. Maman raconte

    Tu as réussi à joliment écrire ce que toute maman ressent…. Il y a un peu de la petite fille de jadis et un peu de la maman d’aujourd’hui… Un sentiment si fort, indestructible, merveilleux. Merci pour ces mots si émouvants !

    Répondre
    • Margarida

      Coucou,

      C’est tout à fait ça : un peu de la petite fille de jadis et un peu de la maman d’aujourd’hui. C’est bizarre et émouvant à la fois !

      Merci d’être passée par ici !
      Bonne journée,

      Répondre
  5. fedora

    C’est un peu le sentiment que j’ai depuis un moment : je suis toujours très proche de ma maman mais désormais, c’est moi la maman, l’adulte, la référence… pour ma petite poulette. C’est un sentiment un peu bizarre

    Répondre
    • Margarida

      Bonjour Fedora,

      Moi aussi j’ai ce sentiment étrange. Car j’aurai pu ajouter dans mon article que quand je passe quelques jours chez mes parents, je redeviens un peu la petite fille que j’étais… c’est bizarre tout ça en fait :-) Mais joli et émouvant !

      Bisous et belle journée,

      Répondre
    • Margarida

      Merci beaucoup, Aurélia !
      Contente que ce petit article te plaise…

      Belle journée,

      Répondre
  6. Mademoisellevi

    La photo est très jolie
    Et puis tu as raison, une maman ferait n’importe quoi pour faire plaisir à ses enfants
    Moi quand je vois l’amour de ma belle soeur pour sa fille, ma nièce, je me dis : ouah je suis pressée d’être maman, ça a l’air de rendre heureux, et puis parfois j’ai peur. Peur de faire des bêtises en tant que maman. De pas éduquer comme il faut. Mais, il parait que ça s’apprend ! <3

    Répondre
    • Margarida

      Coucou Mademoisellevi et merci de ton petit commentaire !

      En effet, être maman (ou plutôt, « devenir maman ») est une « grande » chose, c’est un tout plein de sentiments bizarres et mélangés : peur, fierté, devenir grande fille et en même temps se souvenir de notre enfance… comme tu dis, il parait que ça s’apprend 😛 !

      Très belle journée à toi !

      Répondre
  7. Pauline - Bright Pause

    Très émouvant cet article… Je crois que lorsque je serai maman, je ressentirai le même genre d’émotions mélangées et très fortes. En tout cas bravo, parce que je crois que ta petite fille a de la chance Bises

    Répondre
    • Margarida

      Hola Pauline,

      Merci beaucoup pour ton commentaire et tes jolis mots. Je pense aussi que quand tu seras maman, tu ressentiras tout plein de jolis choses et bizarres à la fois ! Tu me raconteras :-) ?

      Belle journée à toi,

      Répondre

Envie de me glisser un petit mot ? Merci - Gracias ♥

  • (ne sera pas publié)