Inspiration

#ExpatTag : premières conclusions

Dix jours se sont écoulés depuis que j’ai lancé le ExpatTag. Dix jours pendant lesquels beaucoup de choses se sont dites, beaucoup de commentaires sur les articles des blogs participants.

Je rappelle le principe : Je ne suis pas fan de Tag mais j’en ai voulu créer un de différent, quelque chose en rapport avec les étrangers, les immigrés, les expatriés. Parce qu’il faudrait aussi, en vrai, et pour être plus précis dans la langue, définir chacun de ses trois mots que nous, gens qui n’habitons pas dans notre pays, avons en tête de manière presque permanente. Je disais, donc, j’ai voulu créer un questionnaire, une interview adressée à celles (oui, parce qu’il n’y a que des filles) qui partageons le fait de ne pas habiter “chez nous”.

Au début j’ai tagé 4 blogs Ruminations d’une vache folle —  From the riviera to the smog  —  Sur un Boeing Bleu de mer  —  Expat Forever parce que ce sont des blogs que je suis, avec qui j’ai déjà eu quelques échanges. Tout le monde a répondu présent, les premières réponses sont arrivées et au fil des jours et des commentaires que les lectrices de chacun de ces blogs laissaient sur les billets j’ai eu des courriers en me proposant de nouvelles participations. Il semblerait que l’idée avait plu, que le questionnaire avait du fond, qu’elles avaient aussi envie de pouvoir s’exprimer. Non sans un petit brin de fierté je me suis dit que j’avais su poser ces questions qui arrivent droit au coeur et aussi je me suis dit que

beaucoup d’entre nous (expats, immigrés, étrangers) avions besoin de crier au monde ce que nous ressentons.

C’est ainsi donc que le jeu a été également ouvert à D’une humeur de crapaud Pom de pin in Wonderland  —  Aller simple pour Otawa.

Les premières conclusions que j’en tire ne sont pas autant quant au fond mais quant au comment et aussi à propos des suites de ce ExpatTag :

  • Ce besoin de dire, de mettre sur écrit, de partager avec les autres ce que c’est que de vivre un quotidien qui un jour à été le premier de notre vie. Besoin de partager ce que signifie la découverte d’un nouveau pays.
  • Les commentaires qui dès la minute 1 de la publication du premier billet-réponse se sont enchainés sur les blogs des unes et des autres tel une pluie d’étoiles filantes. Trop beau, trop constructif.
  • Voir que des liens de presque-amitié se sont crées par le biais du ExpatTag. Ce n’était pas le but premier mais j’en suis ravie.
  • Que c’était bien d’avoir laissé une dernière question ouverte. J’ai pu confirmer, ainsi, que nous avons toujours besoin, envie, ressentons le désir de dire quelque chose à laquelle les personnes qui sont en face ne pensent pas forcément et qui pour nous est tellement important…
  • Un des billets-réponse a été sélectionné en Une de Hellocoton, le réseau de blogs féminins le plus suivi en France !
  • Et deux autres des billets-réponse ont été repris également sur le site américain Guest for Home !
  • Vivre à l’étranger, qui n’est pas ni une fin ni un moyen mais juste un aléa de la vie, devient dans la routine de nous, jeunes femmes adultes et avec des responsabilités, une face importante de nos vies : comme un sac rempli de pensées et de manières de faire que nous osons, ou pas, ressortir à l’occasion, à partager avec les autres ou à les garder pour soi-même. On se dévoile ou pas. On veut passer inaperçues ou pas. On transmet ou pas.
  • De par toutes ces réponses, multiples, pareilles mais différentes, coloriées, ici et là-bas, tout près ou tout loin, avec une barrière de la langue ou pas… on devine, on effleure un peu le caractère de chacune d’entre nous.
  • En somme, une expérience ultra-positive qui peut ne être que le début d’une nouvelle aventure.

Parce que, partir, c’est revenir une nouvelle fois

Aujourd’hui je vous livre ces premières conclusions sur la forme et je vous donne rendez-vous très prochainement pour les conclusions concernant le fond : on parlera ici des réponses, des similitudes et des différences, des pourquoi on voit les choses d’une manière ou d’une autre, etc

Mais avant je voulais, bien évidemment, remercier toutes les filles d’avoir participé à ce questionnaire. Merci mille fois, merci du coeur, merci tout doux !

Je vous laisse, en lien, tous les billets-réponse afin que vous aussi, lecteurs et lectrices, vous ayez le temps, au chaud de chez vous, de les lire, d’en tirer vos propres conclusions !

Quand la vache folle rumine avec Marguerite

Québecoise à Paris – Tout sur ma vie d’expatriée

Des questions et mes réponses sur l’expatriation

Expat tag

Expat tag

Expatriée qui suis-je maintenant ?

Expat tag

avio1

16 commentaires

    • Margarida

      Coucou Cynthia ! Merci à toutes ! C’est vrai que je vis ça comme une belle et chouette aventure ! A suivre 🙂 Bisous

      Répondre
  1. lydouee

    ” beaucoup d’entre nous (expats, immigrés, étrangers) avions besoin de crier au monde ce que nous ressentons. ”
    … oui, c’est exactement ça. Surtout dans un pays où affirmer, donner son opinion ne se fait pas, où on étouffe tout ce qui veut dépasser, n’est pas lisse.
    J’ai renoncé à espérer des réactions quand je demande des avis… renoncé certes, mais j’en gueulerais de colère ! Putaaaaaiiin dites c’que vous pensez !!! Bah non. Je dois lutter pour avoir encore certains avis de mon Namoureux, c’est dire… Quand il s’est un peu laissé pousser la barbe, j’ai clairement demandé dans sa famille ce qu’on en pensait, j’ai insisté… pas de réponse, ou juste ” oh, il ressemble au prince truc muche “… jamais se mouiller, jamais.
    Alors oui, je crie sans aucun doute dans ce silence assourdissant.

    Répondre
    • Margarida

      Hahah, mais pour le truc de la barbe de ton Namoureux, c’est plutôt une réaction d’hommes, n’est-ce pas ? le silence je veux dire.. et puis sa famille restera toujours sa famille 🙂 Il faut que je te dise que j’ai vécu en Belgique et moi j’adore ! Mais bon, je ne suis pas Française.

      Répondre
      • lydouee

        Non, j’ai demandé à tous, père, mère, sœur…
        Je t’ai pris l’exemple de sa famille, mais j’en ai autant à ce propos concernant les potes… je sais que mon blog est lu, et jamais, pas une seule fois, que ça ait trait ou non à la Belgique, je n’ai eu un com. Et c’est pareil lorsqu’on se voit, je peux attendre pour avoir certains avis quand j’en demande… du moins quand ça les implique.

        Je sais que tu as vécu en Belchique… mais peut-être dans le milieu lié aux communautés européennes ?… et si tel est le cas (ce que j’imagine peut-être faussement), ça change tout. Là, ça n’est plus la Belgique, mais l’Europe, avec toutes les nationalités et l’ouverture d’esprit qui va avec.

        Répondre
        • Margarida

          Oui mais tu sais, le milieu UE c’est aussi toute une histoire, moi je n’y ai trouvé que du superficiel et au moment où je m’en suis rendue compte je me suis tourné vers les Belges, pas facile non plus de les “trouver” à Bruxelles. Mais je peux dire que j’ai de très très bonne copines Belges.

          Répondre
          • lydouee

            C’est marrant, moi je ne connais que des Belches !
            Et qui n’ont aucune connexion avec les milieux européens, ce qui, professionnellement, m’aurait très très grandement aidée. Pas de bol.

  2. Lily

    Oui, merci Margarida ! Non seulement je me suis rendue compte que ça m’a fait du bien de m’exprimer pour de bon sur ces questions, mais j’ai vraiment aimé lire les réponses des autres participants et tout simplement découvrir leurs blogs. Merci encore, et j’ai hâte de lire le compte-rendu sur le fond ! <3

    Répondre
    • Margarida

      Coucou Lily!
      Merci à toi aussi! C’est également sympa de faire de nouvelles connaissance et c’est vrai que parfois on a besoin de dire certaines choses qu’on n’ose pas trop…Cela fait déjà bien longtemps, environ 10 ou 11 ans que je suis à l’étranger et il y a toujours des questionnements qui reviennent. Des périodes où tout est très facile et des périodes où on se demande ce que l’on fait ici. J’ai appris qu’il faut apprendre à vivre avec ça et comme ça 🙂

      Bisous à toi !

      Répondre
    • Margarida

      Merci La Carne de me le signaler ! Je vais aller voir ça ! Mon #ExpatTag est clos mais je vais tout de même faire une petite référence à vous, celles qui avez aussi découvert par un autre biais le questionnaire et avez voulu y répondre ! Je partage également sur mes RS ! Bonne journée !

      Répondre

Envie de me glisser un petit mot ? Merci - Gracias ♥

  • (ne sera pas publié)