Inspiration

C’est le printemps!

Cosetes

Le printemps est dehors, il attend son tour, que la porte de l’hiver se ferme complètement pour ainsi bien prendre possession des lieux. Le printemps nous fait rêver, saison intermédiaire où on commence à ranger soigneusement gros manteaux pour sortir nos plus beaux petits gilets. Le printemps, quand les couleurs ressortent leurs plus belles nuances, quand un arc-en-ciel habille les rues et rend le sourire à plein de personnes. Quand les foulards remplacent écharpes et bonnets. Le printemps, joli vocable qui évoque hirondelles, renouveau et nature. Parce que à chaque arrivée de ce primus tempus, il y a une nouvelle naissance, l’accouchement d’un nouveau Nous qui nous construit et nous prépare pour l’été, l’hiver et l’automne. Des hirondelles survolant les plus beaux paysages, comme de petites demoiselles venant nous inviter pour passer un bon petit moment.

Au printemps, on ouvre les coeurs !

Petit billet pour un samedi plutôt ensoleillé ! Bon weekend à tous !

Inspiration

…et finalement le professeur réussit à expliquer un Complément d’objet…

Et bien, laisser passer quelques heures c’était finalement la solution… je ne sais pas si vous vous en êtes aperçus mais hier mon blog d’amour a buggé, aigdffjsf, je n’ai rien pu faire, comme quoi j’ai profité pour lire, et lire et faire d’autres recherches sur Internet. Quoi ? t’as pas mis les pieds dans la rue ? Bah oui, quand même, j’ai aussi une vie à part être collée à l’écran de l’ordinateur!!

Enfin, je voulais donc aujourd’hui (c’était hier mais pas grave :-)) vous raconter une jolie histoire, une vraie histoire, pas de la fiction. Cette histoire-la je ne l’ai pas inventée toute seule, je suis honnête moi… en fait j’ai lu un article sur un journal de ma petite ville et ça m’a trop parlé, je me suis dit, vas-y, il faut écrire sur cela. Peut-être parce que je me sens concernée.

Allons-y donc. C’est une histoire d’enfants, sur les enfants, sur les parents, sur les élèves et sur les professeurs. Cet article commençait par expliquer différents cas de figure. Un enfant qui n’est pas écouté par ses parents, une autre petite tête blonde qui ne sait pas ce que c’est que le civisme, une gamine qui ne connait pas l’existence de valeurs, et ainsi de suite. Des situations plutôt comiques mais plus vrai que tout ce qui est faux.

Et le problème dans tout cela c’est que demain, tous ces gamins/gamines (soyons politiquement corrects) vont peut-être coïncider dans une même salle de cours. Le professeur qui sans l’avoir demandé  va se trouver face à eux ne fera autre chose que passer son temps à remplir des absences, des omissions. Il va peut-être parler de générosité; mais que lui importe la générosité à la petite fille des bonbons, elle s’en fichera… Peut-être que ce prof va faire la remarque à quelqu’un de se taire et que les papiers et bien, c’est à la poubelle que ça se met. Mais c’est presque sûr que certains de ses élèves ne vont garder en mémoire que l’image de ses parents avec les pieds sur la table ou que c’est bien évidemment la femme de ménage qui s’occupe de tout ramasser…Une autre petite fille, elle, va sûrement se montrer incrédule face au discours de l’enseignant à propos des valeurs ou des sentiments, parce que finalement, elle avait bien entendu dire à sa maman qu’elle n’était née que “d’un accident”.

Pupitre

Dernièrement on entend beaucoup parler à la télé de l’éducation, de l’enseignement, des familles, des rythmes scolaires, des professeurs… et malgré la grande quantité de spécialistes qu’il y a à débattre sur ce sujet, aucun, mais aucun n’arrive à trouver où se trouve la faille, la blessure. Et en attendant  ce professeur continue à remplir les vides, et les manques tout en essayant de réparer ces impardonnables omissions des familles… Et ce n’est que très de temps en temps qu’il arrive à placer l’explication de ce que c’est un Complément d’objet…

C’est grave docteur ? Oui, c’est très grave…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Inspiration

Les livres que je lis

En ce moment sur ma table de chevet il y a ces trois livres. Non, je ne lis pas les trois en même temps, c’est vrai que j’ai toujours beaucoup lu mais d’ici à lire trois livres à la fois, non, pas douée pour cela ! Quoique on pourrait peut-être faire une expérience, lire une page de chaque livre en simultané, voir ce que ça donne..sûrement des merveilles, une toute nouvelle histoire.

Bref, je ne peux pas encore vous en dire grande chose si ce n’est que j’ai commencé à dévorer quelques pages du Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, une amie m’en avait parlé au moment de sa sortie où plein de monde s’est jeté à sa lecture. Moi j’attends un peu. Il y a eu toujours quelque chose en moi qui m’empêche de lire Le livre, ce livre que tout le monde est en train de bouquiner dans les métros ou sur les plages. Mais j’arrive aussi à trouver mon moment à moi. Enfin, ce Cercle littéraire m’a l’air pas mal du tout, une écriture fluide, enrobée d’une certaine rapidité, des échanges épistolaires qui se lissent bien, sans perdre le fil.

Pour les autres je vais vous dire le pourquoi du choix, étant donné que je ne les ai pas encore lus c’est a peu près la seule chose que je peux vous commenter. Je crois que la couleur rose de Un bonheur parfait m’appelait, c’est la douceur et le côté féminin de cette couverture qui m’a convaincu, un livre qui parle de la vie elle-même. Le coeur cousu a un côté magique, il m’était passé sous le nez à plusieurs reprises et cette-fois-ci, en librairie, il ne m’a pas échappé. Le voilà maintenant à attendre son tour.

Voici aujourd’hui pour un petit billet léger sur mes dernières acquisitions en librairie.

Et vous, qu’est-ce que lisez-vous ?