Minorque

Minorquines

L’avarca de Menorca est devenue, au cours de ces dernières années, une chaussure d’été incontournable, très appréciée par les Françaises et très mise en avant par des blogueuses sur Instagram.

Minorquines, avarques de Menorca

Les avarcas fleurissent partout . C’est un fait.

Il y a de plus en plus de fabricants mais aussi de plus en plus de vendeurs et de marques qui les commercialisent. Ces sandales sont, souvent, connues sous le nom de « minorquines » de par leur lieu d’origine même si leur vrai nom reste « avarca » dans la langue de l’île (le minorquin -un dialecte du catalan-). On en trouve de toutes les pointures et de toutes les couleurs : à paillettes, uni, avec des imprimés de toute sorte…

La tradition et le savoir-faire des chaussures à Minorque

J’aime beaucoup les chaussures, Minorque a toujours été une île de tradition artisanale et industrielle de chaussures, avec des marques de chaussures de femme mondialement connues : Mascaró, les Pretty Ballerinas qui chaussent les pieds de nombreuses célébrités, Pons Quintana… toutes ces marques là fabriquent et produisent à Minorque.

Minorquines, avarques de Menorca

L’histoire des “avarques”

Les « avarques » sont les chaussures de nos ancêtres, celles utilisées par les paysans mais aussi par les pêcheurs. Je lis fréquemment qu’elles ont été inventées dans les années 50 mais je me dois de dire que ce n’est pas tout à fait vrai : à la fin du XIXème siècle les « avarques » existaient déjà, d’après les écrits de l’archiduc Louis-Salvador de Hasbourg-Lorraine dans son « Die Balearen in wort um bild » (Les Baléares. Description par le texte et par l’image) – 1869. En revanche il est bien vrai que c’est dans les années 50 qu’elles ont commencé à être commercialisées.

Aujourd’hui, on peut trouver toute sorte d’imitations mais le gouvernement insulaire avec les fabricants de chaussure de l’île ont décidé de créer un label de garantie “Avarca de Menorca” afin de rassurer le client qui désire vraiment s’acheter les “avarques” de Minorque.

Ici, toute la famille en a. Du grand-père au plus petit bébé. Nous en avons des plus usées pour aller à la plage et des neuves pour « mieux s’habiller ». Tout le monde en porte. Ici, porter des “avarques”, ou des “minorquines” est quelque chose de courant, rien d’exceptionnel. Je crois que je me suis toujours connue avec des “avarques” aux pieds !

Sur les photos, Petite Princesse et moi chaussons des Ria, pour la petite, nous avons pris une paire de la gamme Avarca Pop.

Alors, avez-vous déjà testé des "avarques" pour votre été 2015 ?

P.S.- Bien que cela puisse paraitre le contraire, je certifie que je ne suis pas sponsorisée.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Minorque

Les sandales “avarques” (les minorquines)

EDIT : Suivre ce lien pour une version actualisée (août 2015) de l'article 

L’Avarca de Menorca, chaussure incontournable pour les autochtones a pris, au cours de ces dernières années, des allures de sandale fashion à usages multiples. Les avarcas fleurissent maintenant partout (faites une recherche Google pour vous en rendre compte !). Il y a de plus en plus de fabricants mais aussi de plus en plus de vendeurs et de marques qui les commercialisent. Ces sandales sont, souvent, connues sous le nom de “minorquines” de par leur lieu d’origine mais leur vrai nom reste “avarca” en singulier et “avarques” en pluriel dans la langue de l’île, le minorquin (un dialecte du catalan). On en trouve de toutes les tailles et de toutes les couleurs : à paillettes, uni, avec des imprimés de toute sorte, pointure bébé ou taille adulte.

avarques - minorquines

J’aime beacoup les chaussures, Minorque a toujours été une île à tradition artisanale et industrielle de chaussures et compte avec des marques de chaussures de femme très connues.

Les “avarques” sont les chaussures jadis utilisées par les paysans mais aussi par les pêcheurs. Je lis fréquemment qu’elles ont été inventées dans les années 50 mais je me dois de dire que ce n’est pas  vrai. A la fin du XIXème siècle les “avarques” étaient déjà portées et ainsi l’a écrit l’archiduc Louis-Salvador de Hasbourg-Lorraine dans son “Die Balearen in wort um bild” (Les Baléares. Description par le texte et par l’image) – 1869. Seulement, dans les années 50 elles ont commencé à être commercialisées.

avarques minorquines

Ici, toute la famille en a. Nous en avons des plus usées pour aller à la plage et des neuves pour “mieux s’habiller”. Ici, tout le monde en porte.

avarques - minorquinnes

avarques minorquinesavarcas minorquines

minorquines

sandales minorquines

avarques9

Avarques

Rendez-vous sur Hellocoton !