Web

La fameuse ligne éditoriale des blogs

Je m’interroge souvent (normal, je me pose sans cesse des questions !) sur la ligne éditoriale de mon blog. Marguerite effleure les mots est né il y a déjà plus de cinq ans quand j’habitais à Paris et que j’étais Responsable éditoriale d’une start-up dans le eCommerce.

Pour moi les mots ont une importance capitale. Il n’y a pas de vie sans mots et de mots sans vie.

Le fait d’avoir appris une langue (le français) qui m’a fait découvrir que je pouvais (aussi) tenter de jouer avec des mots dans une langue étrangère (devenue avec le temps une langue “presque maternelle”) m’a donné envie de me lancer le défi de créer un lieu où je pourrais parler de tout (ou presque) et dans une ou autre des trois langues que je maîtrise le mieux. Une espèce de plage avec des douces vagues qui viennent frapper nos cœurs au gré de mes envies et de mes actualités.

Mais en cinq ans plein de choses se passent. Ma vie a changé. Parfois, comme tous ceux et toutes celles qui ont un blog, je me demande aussi s’il ne faudrait pas que j’encadre mieux ma ligne éditoriale pour me centrer plus sur un ou autre sujet (vie à l’étranger, bi/tri-linguisme, vie de maman, pensées fillolittéraires*, etc.). De même avec la question de la langue dans laquelle j’écris ici. J’en ai parlé à plusieurs reprises et à un certain moment j’ai failli ouvrir plusieurs blogs, un blog par langue. Et puis finalement j’ai laissé tomber.

Aujourd’hui j’ai lu cet article de Virginie B Daily qui nous explique comment et pourquoi faire (ou pas) évoluer son blog. Et je me suis dit que j’étais plutôt d’accord avec ce qu’elle disait.

Un blog il faut qu’il nous ressemble. Un blog va inévitablement évoluer et ce au même rythme et cadence que nous évoluons, expérimentons, rions, pleurons, bref, vivons !

Mon blog à moi, de son URL “les mots de marguerite” me ressemble assez, c’est sûrement pour cela que je ne me suis jamais décidée à écrire que sur un seul thème. Je ne pourrais pas car dans la vie plein de choses m’intéressent et ma vie ne se cantonne pas à une seule facette. J’adore pouvoir vous parler un jour de mes doutes sur la transmission des langues à mon bébé, une autre fois vous parler d’un chouette projet d’une copine, de mes ressentis en tant qu’étrangère ou de temps à autre vous glisser un petit poème que j’écris en deux minutes chrono. C’est sûr, en optant pour un blog qui me ressemble, un blog “multisujets” il ne faut pas être obsédé par les statistiques et toussa toussa, car les gens viennent se balader au gré des coïncidences entre mes articles et leurs centres d’intérêt.

Pour ce qui est de la langue dans laquelle j’écris je ne m’en fais plus (ou j’essaye). Le jour ne compte que 24h, alors ouvrir encore d’autres blogs serait vouloir en faire de trop. J’écris principalement en français car il s’avère que la plupart de mes lecteurs sont Français et aussi parce que finalement, j’avoue, ma vie se passe dans un 85% du temps dans la langue de Molière. Et maintenant je sais que le jour où je poste en catalan ou en espagnol les gens savent que cela fait partie de moi et voilà, personne ne m’en veut.

Marguerite effleure les mots reste un blog qui me ressemble. Je le fais évoluer de par les sujets que je traite et pour l’instant je pense que cela me convient assez bien. Peut-être qu’un jour je vais changer de cap et je vais avoir envie d’autre chose, d’un autre type de blog. Mais à présent je reste comme je suis.

Et vous, pourquoi avez-vous ouvert un blog ? Préférez-vous les blogs à “sujet unique” ou ceux qui traitent de plusieurs thématiques ? Avez-vous plusieurs blogs ?

* fillolittéraires ou fillosophiques : je sais, ces mots ne sont pas dans le dictionnaire. Un jour on m’a dit que j’avais fait une erreur, une faute de langue… mais non ! c’est une sorte de licence poétique et de langue afin d’exprimer que c’est de la philosophie ou de la littérature (vite)faite par une fille 😛

Blog1

7 commentaires

  1. Virginie B

    merci pour ce clin d’oeil, heureuse que mon billet inspire cet intéressant article de ta part et puis je découvre ton univers ! … les mots de Marguerite est un exemple non limitatif bravo !

    Répondre
    • Margarida

      Merci à toi Virginie ! La question de la “ligne éditoriale” trotte toujours dans ma tête… quand ce matin j’ai lu ton article je me suis sentie identifiée.

      A très bientôt et belle journée !

      Répondre
  2. vachefollette

    Un blog, pour moi, c’est un bocal à bonbons: tu y mets la main et tu ressors un truc différent à chaque fois. Les blogs dédiés à des sujets spécifiques attirent ceux qui sont aussi fans du sujet qu’on y traite – il est donc question de savoir pourquoi on blogue.
    J’ai deux blogs. Celui rédigé en Français traite de la vie de la vache folle en France, mais ne la décrit pas nécessairement d’un point de vue d’expatrié. A force ça deviendrait trop restreint. Le blog anglais s’intitule “Multifarious Meanderings”, car justement il est le fruit de mes pensées du jour qui peuvent varier.

    Répondre
    • Margarida

      La métaphore du blog avec un bocal à bonbons est une belle image ! Mais oui, en fait c’est un peu ça, un jour tu tombes sur une fraise tagada et un autre sur le bonbon peppermint 😛
      C’est sûr que si on se limite toujours au même sujet on restreint un peu. Mais cela peut ouvrir aussi un “marché” pour certains blogeurs. Parce qu’en fait comme tu le dis, tout dépend du “pourquoi” on blogue.

      Répondre
  3. Elodie REP

    j’adore ton blog Margarida, oui un vrai bocal à bonbons plein de surprises 😀 Il te ressemble et ça c’est l’essentiel !

    Répondre
    • Margarida

      Coucou Elodie !

      Merci pour ton gentil commentaire ! C’est ça qui me plait aussi de cet espace, que j’écris au gré de mes humeurs et de mes envies…
      Au fait, j’attendais de te voir la dernière fois 🙂

      Bisous

      Répondre

Envie de me glisser un petit mot ? Merci - Gracias ♥

  • (ne sera pas publié)