Bilinguisme

Elle a deux pays

Elle n’a que 30 mois ou alors 2 ans et demi et elle a déjà deux amours. Deux amours, deux patries, deux pays et trois langues. Un amour immense qu’elle embrasse avec effervescence. Notre PrincesseThelma a deux amours et elle ne peut pas choisir. Et cela se voit, parfois elle s’emmêle les pinceaux.

Double culture des enfants bilingues

 

♥♥♥♥♥♥♥♥   ♥♥♥♥♥♥♥♥

- PrincesseThelma, où habites-tu ? Moi Thelma Machin Pitruc, deuz ans z'habite Ferreries
 - Eehhm, non ma chérie, tu habites à Grancampo de las Fuentes
 - Non moi Ferreries
 - PrincesseThelma, c'est "iaia" et "l'avi" et Olga et oncle D et tante L et .. et... qui habitent à Ferreries, ta maison est ici.
 - Ah oui, z'est où mon ballon ?

 conversation en catalan, bien sûr. ChériGuiri au loin en train de se demander si on ne comploterait pas un déménagement immédiat !

Bon voilà. Comment vous dire ? Ce n’est pas facile tous les jours d’avoir un pied ici et l’autre là-bas. Parce que nous avons la chance de partir plutôt souvent et d’y rester plutôt longtemps à chaque fois. C’est voulu, aussi. C’est voulu car nous tenons à que PrincesseThelma baigne vraiment dans les deux cultures, les deux pays et les trois langues.

Double culture des enfants bilinguesDouble culture des enfants bilingues

Les deux amours au quotidien

Les samedi on mange de bonnes galettes bretonnes de mamie Anne et les dimanche c’est paella de maman (à défaut de celle de “l’avi Tomeu” qui est la meilleure du monde, je m’entraîne, je vais l’attraper !) ;
⊃ A Minorque, elle dit qu’elle va à l’école quand elle explique ses aventures chez la nounou car elle sait qu’en Espagne la figure des nounous n’existe pas. Je ne sais pas comment mais elle l’a déjà appris : z’ai zoué aux légo à l’école, z’ai mangé poulé à l’école – là, les catalans comprennent “puré”, ça arrange tout le monde, voilà, deux amours, il faut contenter tout le monde et elle le sait !
  Chez nous c’est Père Noel et Rois Mages ;
Maman, veux donner bisous à “iaia”. Comment ça ma chérie ? mais elle n’est pas là, tu le sais… Ah ouais, attend maman vais zerzer un avion ! Wow, là, elle m’a épatée ! Deux ans et demi et elle sait ce que c’est que d’être îlienne ! Un avion, bien sûr ma chérie, j’en ai un dans le garage… (cela fait 18 ans que j’essaye d’en acheter un mais tu sais, la vie est dure !) ;
  Mamaaaaaaaaan, vull (sa)’bates. Maman répond pas. Paaaaapaaaaaa, zauzures veux metr’ zauzures. Oauis, ma fille, t’as déjà compris que ton papa parle moins bien que toi la catalan (c’est lui qui le dit !) et de là l’intérêt des traducteurs (future gérante de Artilingua ?)

Double culture des enfants bilingues

 Alors, quand j'ai trouvé ce livre magnifique, je me suis dit que c'était trop bien pour elle ! Il s'agit de Clara a deux pays / Clara tiene dos países, un livre bilingue (comprendre : qui n'est, donc, jamais à l'envers). Je n'ai pas hésité une seconde, je l'ai tout de suite acheté (et non, je ne suis pas sponsorisée, je ne connais pas les gens de Imaginemos ni Hélène Oldendorf, auteure ni Julie Martin, illustratrice). Bien sûr, PrincesseThelma ne lit pas encore mais elle adore le livre de Cara !

Rendez-vous sur Hellocoton !

14 commentaires

  1. Marie Kléber

    Ca ne doit pas être facile pour elle aujourd’hui, bien que ce soit une grande chance, une belle richesse. Elle le découvrira avec le temps.
    Elle est belle cette petite princesse!

    Répondre
    • Margarida

      Merci Marie pour ton joli commentaire !
      En fait, avec un enfant, on ne sait pas trop dire si c’est facile ou difficile… en tout cas c’est merveilleux de la voir faire toutes ces découvertes (même si parfois le coeur de maman se plie en deux car elle voudrait être ici et là-bas…)

      Bisous bisous,

      Répondre
    • Margarida

      Ah oui ! Tiens, une anecdote de mercredi dernier : je vais à la bibliothèque de la commune (pas énorme non plus) et je demande s’ils ont des livres en langues étrangères pour les tout petits, le monsieur m’accompagne et me montre une caisse, “oui, ici”, hihi, il n’y avait que des livres en anglais !!!! Mais bon, c’est normal aussi, dans ma petite ville de ma petite île, ça doit être pareil…
      J’achète sur Internet souvent 🙂

      Bisous bisous,

      Répondre
  2. Delphine

    Que votre princesse est jolie!!
    Beaucoup de similitudes avec mes neveux (papa français, maman péruvienne mais ayant très longtemps vécu au Canada, et toute la famille vivant près de Barcelone, donc trilingues).
    Un peu compliqué en effet au début pour les enfants mais petits, ils ont une fabuleuse capacité “d’ingurgitation, de digestion” des langues. Âgés maintenant de 12 et 11 ans ils sont parfaitement trilingues, c’est fabuleux.Thelma aura aussi une richesse multi-culturelle qui lui conférera sans doute une grande ouverture d’esprit et de tolérance. Quelle richesse pour elle!!

    Répondre
    • Margarida

      Coucou Delphine,

      Merci beaucoup pour ce commentaire si encourageant !
      C’est fascinant de voir les enfants s’adapter avec tellement d’aisance et en même temps, au début, c’est un peu perturbant de les voir (se) poser tellement de questions, à leur manière, bien sûr.
      Mais oui, en effet, je pense que c’est une richesse énorme.

      Belle journée !

      Répondre
  3. mamanenespagne

    Que dire sinon …IDEM !! on partage tellement de choses sans se connaitre… chez nous c’est fideua le samedi et galettes le dimanche , pois chiches à la cantine et quiche lorraine chez maman…., albondigas chez Abu et poulet frites chez Maminou 😉 , d’ailleurs la nourrriture est pour moi la première marque de la culture…en tout cas au quotidien, c’est ce qui nous fait vraiment vivre dans les 2 cultures… (il faut avouer qu’on aime beaucoup la cuisine…)
    Mais ici aussi, il ya les Rois Mages le Père Noël, les sorties tapas et les longues heures au resto, les passages piétons sans regarder et les frayeurs causées par les automobilistes français… pas d’avion mais des voyages en train et de longues heures de voiture… Elle s’adapte incroyablement bien et aime ses 2 pays en acceptant toutes leurs différences (bien mieux que moi parfois… 😉 ) Et bien sûr c’est une richesse énorme…!! Ce matin ” maman, il faut qu’on aille à Hendaye acheter de la brioche …”
    Une petite question… est-ce que ta fille parle plus fort quand elle parle catalan ou espagnol ?? au début je pensais que c’était moi qui délirais… mais c’est confirmé et re-confirmé, ma fille parle beaucoup plus fort quand elle parle en espagnol… j’en ai parlé sur mon blog.
    à bientôt!

    Répondre
    • Margarida

      Coucou,

      Ah oui ! C’est vrai que tu me fais sourire à chaque commentaire parce que je me retrouve tellement 🙂
      La nourriture est aussi importante chez moi. D’ailleurs, parfois, en Espagne, les gens me demandent si la bouffe espagnole ne me manque pas trop, à quoi je réponds non parce que c’est moi qui cuisine à la maison alors je fais à ma façon… c’est plutôt ChériGuiri qui mange davantage de poivrons, aubergines, etc.
      Je suis jalouse de vous, vous habitez près de la frontière, alors des petits sauts rapides pour acheter quelques stocks français, ça doit te faire du bien ! J’aimerais pouvoir faire de même 🙂
      Nous n’avons pas encore remarqué qu’elle parle plus fort en catalan ou castillan mais par contre, ChériGuiri dit de moi que je crie quand je parle catalan et pas quand je parle français, hihi ! Comme quoi, tu as raison !

      A très vite et belle journée à toi,

      Répondre
      • mamanenespagne

        oui j’avoue, habiter à 2 heures de la frontière m’a certainement évité plusieurs mini-dépressions… 😉 On a même la carte Leclerc de St jean de luz !! j’y fait mes réserves de chocolat côte d’or, confit de canard, brioche, perrier, chipster ou beurre des charentes… et toi qu’est-ce qui te manque le plus?? jamón ibérico ? bonito? chorizo? nocilla?? je suis curieuse de savoir….
        Que préfère ta princesse au goûter? les sandwichs au chorizo ou les petit écolier au chocolat?
        à bientôt, mini vacances pour nous ce week-end 🙂

        Répondre
        • Margarida

          Coucou,

          ah oui ! Si j’habitais près de la frontière ce serait top !
          Je ne suis pas moi-même trop charcuterie, on amène de la sobrassada de Menorca mais c’est mon breton qui la mange, pas moi (et je n’aime pas le chorizo ni la morcilla, ni le boudin d’ailleurs), alors la petite n’a pas trop goûté à cela non plus. Par contre, elle est très cola-cao con galletas maria !! Ces galletas maria cartonnent ici, au point que la nounou en a acheté parce que les autres loulous aiment bien aussi 🙂

          Bisous,

          Répondre
  4. Mademoisellevi

    Quelle chance !
    Elever son enfant dans une double culture je trouve ça tellement bon pour le développement personnel ! Ca va lui apporter beaucoup ! Je n’ai pas d’enfant mais je l’ai vu sur mon cousin, on lui parle anglais depuis tout petit car papa prof d’anglais en prépa parrain du cousin vivant aux USA une partie de l’année une marraine qui vit en Australie. Du coup, ça aide à être bilingue à quasiment 6 ans ahah
    Je suis jalouse ! Et il a fait trop rire mon mec car il avait pris son IPAD et il avait dis : Fabrice si tu comprends pas Harry Potter en anglais je peux peut etre les trouver en français dans ma chambre. Mon mec, 25 ans, complètement dégouté et humilié par un gosse de 6 ans ahah
    <3

    Répondre
    • Margarida

      Bonjour Vi,

      Merci beaucoup pour ton témoignage ! Tu m’as fait rire avec ton cousin et ton chéri 🙂 Les enfants ils sont trop forts et ils nous surprennent tous les jours. Nous, notre petite, elle fait un peu dans le style aussi : elle me parle (en catalan) et puis, elle regarde son père un peu, elle attends quelques secondes et lui dit la même chose en français. Nous on a l’impression qu’elle veut nous dire “non mais papa, comme tu n’as pas tout à fait compris, je t’explique !”.
      En tout cas, comme tu dis, je crois que c’est très bon pour son développement personnel.

      Je te souhaite une très très belle journée !

      Répondre

Envie de me glisser un petit mot ? Merci - Gracias ♥

  • (ne sera pas publié)