Minorque

Saveurs de Minorque

Alors que j’ai bien envie de vous mijoter quelques articles sur les îles d’Ibiza et de Formentera, j’ai décidé, conquise par les plats exquis que j’ai pu goûter lors de mes dernières virées insulaires, de vous dévoiler, d’abord, quelques petits et simples secrets culinaires sur Minorque. Restons donc sur l’île la plus septentrionale de l’archipel des Baléares.

Saveurs de Minorque

Le pourquoi d’une gastronomie riche et variée

Les multiples civilisations passées par l’île tout au long des siècles ont laissé une empreinte culinaire sans égal. Les Minorquins, tout comme les Français, aiment bien manger ! Il s’agit d’une cuisine qui trouve ses racines dans les influences arabes, catalanes, françaises, britanniques, etc. Une gastronomie à l’accent insulaire : pauvre et riche à la fois, avec un mélange des meilleurs mets et des plats les plus basiques. Des grandes cuisines des meilleurs restaurants aux cuisines les plus petites des habitants les plus chaleureux, à Minorque vous allez bien manger ! Croyez-moi.

Le grand mystère de la mayonnaise !

La mayonnaise est-elle française ou minorquine ? Voilà la grande question qui hante les esprits des plus grands gastronomes français et espagnols depuis bien des années. Dans tous les cas, les origines de cette sauce si populaire auront fait couler beaucoup d’encre ! Il paraît, d'après les écrits de l'époque, que ce serait à Mahón, capitale de Minorque, où le duc de Richelieu, en 1756, après s’être emparé de l’île, la prenant ainsi aux Anglais, aurait goûté à cette sauce aux ingrédients difficilement compatibles : huile et œufs et puis c'est tout. Oui, oui, dans la vraie mayonnaise, l'originale, il n’y a pas de moutarde ! Je vous vois bien ouvrir grand les yeux ! Et oui, c'est comme ça, et chez Les mots de Marguerite on a un bocal mayonnaise (avec moutarde) pour ChériGuiri et un autre bocal mayonnaise (la vraie !) pour moi. L'autre version raconte qu'une courtisane « mahonnaise » du duc de Richelieu la lui aurait donnée à savourer… Conclusion : quoi qu’il en soit nous sommes ravis que cette sauce "mahonnaise", mondialement connue, soit née à Minorque !

Comment parler de fromage aux Français ?

Alors là, je m’attaque à une mission impossible ! Je vais simplement vous dire : goûtez-le, mangez-le, dégustez ce fromage unique qui bénéficie d’une appellation d’origine contrôlée depuis 1985 et est protégé par un Conseil Régulateur. C’est un fromage au lait de vache dont les origines remonteraient à l’époque arabe (Xème siècle) mais c’est à l’époque des Anglais, pendant la domination du XVIIIème siècle, que le fromage sera reconnu internationalement (grâce à l’empire commercial des britanniques à l’époque). Le fromage Mahón-Menorca pourrait faire l’objet d’un article à part entière !

Les langoustes de Minorque

La caldereta de llagosta (sorte de bouillabaisse de langouste) est incontournable, une petite balade à Fornells qui peut bien s’achever par la dégustation de cette soupe si délicieuse. La langouste est toujours pêchée de façon artisanale entre les côtes de Minorque et de Majorque, elle est rougeâtre et peut atteindre 50 cm de long ; sa pêche est contrôlée et seulement autorisée de début mars à fin août mais toujours interdite aux langoustes de moins de 19 cm. Elle est habituellement exposée dans de grands aquariums dans les restaurants, et à la commande d’une caldereta de llagosta vous verrez le chef directement la plus belle des langoustes, rien que pour vous !

Aubergines et sobrassada

Mais on peut aussi savourer une bonne assiette d’albergínies plenes (aubergines farcies). L’aubergine est un légume du sud par excellence, et à Minorque on aime bien les manger farcies au four. A déguster sur une tranche de pain fait maison !

Qui ne connaît pas encore la sobrassada ? On entend plus souvent parler de la sobrassada de Majorque, mais il faut savoir que celle de Minorque est également très appréciée puisqu’elle contient moins de matières grasses, à base de viande de porc, sans colorants ni additifs artificiels. Les sobrassada varient en fonction du temps de séchage et de l’épaisseur des tripes utilisées. Au petit-déjeuner, un sandwich de sobrassada grillée est un régal et il parait que les anciens la mangeaient arrosée d’un peu de miel !

Alors, avez-vous envie de goûter à ces spécialités ? Connaissiez-vous l’histoire de la mayonnaise ?

Je pense que celui-ci est mon premier article culinaire, comme quoi il y a toujours une première fois ! Mais à force de traduire Minorque, à force d'y voyager, à force de savourer et bien, on a envie de partager !

Rendez-vous sur Hellocoton !