Inspiration

Chico y Rita, un film d’animation

Chico y Rita est un film espagnol, du réalisateur Fernando Trueba avec animation de Javier Mariscal. Un long métrage récompensé aux Prix Goya en Espagne (l’équivalent des César). C’est une histoire d’amour racontée au rythme de boléro. C’est un hommage au cinéma classique, aux musiciens cubains et à La Habana des années 1940.

Chico est un jeune pianiste amoureux du jazz et Rita une jeune fille qui rêve de devenir une grande chanteuse. Une histoire d’amour impossible, des rencontres et “mésencontres”, un amour, une chanson impossible à oublier. Car si le graphisme de Mariscal est extrêmement merveilleux, quoi dire de la musique du grand Bebo Valdés !

Un film chargé de nostalgie et sûrement difficile à réaliser. Deux réalisateurs presque antagonistes, on aurait pu ne pas croire au projet mais oui, des images exceptionnelles pour une histoire gigantesque et le tout avec une musique sublime, des images très belles. Mariscal et Trueba, l’addition du chaotique et du rationnel, c’est comme si Picasso et Descartes se baladaient main dans la main, mais il n’y a pas eu d’échec, contrairement à ce que craignaient beaucoup d’experts en cinéma.

Parce qu’aujourd’hui, aux portes de l’automne, je voulais vous laisser ces quelques images que je trouve tout simplement impressionnantes, fraîches et bonitas bonitas 🙂

Régalez-vous et voyagez l’instant de quelques minutes au Cuba, fermez les yeux et dansez !

PS, Super la version de Bésame Mucho…

[wpvideo IOINoxJw]

poster chico y rita

Animation Flash
Animation Flash

Rendez-vous sur Hellocoton !

Inspiration

La fille du puisatier, un beau film !

Patricia, la fille du puisatier, a dix-huit ans. Elle a été élevée à Paris mais a rejoint son père à 15 ans, après la mort de sa mère. Depuis, elle s’occupe de ses cinq sœurs plus jeunes. Un jour, elle croise un beau jeune homme, un peu rebelle et dragueur. L’innocente Patricia tombe amoureuse de l’attirant Jacques. Ils ne se voient que deux fois avant que le jeune homme, un aviateur, ne soit appelé au front. Peu après, Patricia s’aperçoit qu’elle est enceinte. Monsieur et Madame Mazel, les parents riches de Jacques, la rejettent. Patricia et son père, le puisatier, auront seuls la joie d’accueillir l’enfant…

Les sentiments sont à fleur de peau, les paysages romantiques de la belle Provence, des personnages doux et touchants, tout y est pour passer un beau moment au cinéma.

Le langage extraordinaire de Marcel Pagnol et la maîtrise et modernité de Daniel Auteil font que La fille du puisatier ne soit pas un film quelconque mais un film à savourer et à déguster.

Un film aussi à étudier et analyser avec des jeunes élèves. La structure du récit est bien présente, le moment historique de l’avant-guerre, les traits linguistiques du sud de la France, la lutte des classes, la découverte de l’amour, sont sans doute les principaux sujets abordés dans ce beau tableau filmique.

Si vous ne l’avez pas encore vu, n’hésitez pas à y aller !

Bonne séance 🙂

 

La fille du puisatier

 

Rendez-vous sur Hellocoton !