Freelance

OSER, le mot-clé des freelances ~ ATREVERSE, “keyword” de los freelances

Depuis que je suis dans cette aventure de freelance, j’ai une devise qui m’accompagne tous les jours, tous les matins au réveil, tous les soirs au coucher : O S E R ! Quatre petites lettres avec un énorme signifiant.

Oser faire ce qu’on désire au plus profond de nous
Oser ne pas rester cachés
Oser prendre le téléphone et passer des coups de fil
Oser distribuer ses cartes de visite
Oser envoyer des emails et faire du démarchage
Oser frapper à la porte de clients potentiels
Oser un lundi après-midi prendre du temps pour soi
Oser travailler un dimanche matin
Oser dire qu’on est heureux de notre choix
Oser aller de l’avant toujours, quoi qu’il arrive, malgré les incertitudes
Oser y croire (très important !)

La liste est, à mon avis, presque interminable, une longue série de OSER qui s’adaptera en fonction du freelance et de la personnalité de chacun.

Mais vous voyez, OSER c’est capital.

Quand on démarre cette aventure, qu’on définit notre plan et qu’on établit notre projet, on croit tout avoir bien ficelé et savoir à science infuse sur quoi et comment on va travailler. Or parfois, des belles surprises nous attendent. Des gens qui vont venir nous chercher et nous proposer des missions qu’on avait pas prévues. Mais comme il faut OSER, il faut dire OUI. Je pense qu’il est très important, en tant que freelance, de ne pas se sous-estimer (tout en restant honnête sur les capacités) et quand une proposition inattendue nous appelle et qu’on “le sent”, il faut franchir le cap… Parce que toute nouvelle expérience est une conséquence positive de cette devise OSER !

C’est ce qui m’est arrivé il y a quelques semaines, quand on m’a proposé de faire un flyer pour un concert. Les premiers instants j’ai un peu sautillé, mélange de joie et de peur. Et puis, je m’y suis mise. Et voilà. Je l’ai fait. Certes, je ne vais pas me reconvertir au graphisme. Mais j’aime bien découvrir de nouveaux horizons et j’adore apprendre et me surpasser.

J’ai OSÉ !

Et vous, dans votre vie professionnelle, vous OSEZ ?

{Le concert annoncé sur le flyer a lieu aujourd’hui, amis parisiens, si cela vous tente, n’hésitez pas ! Il me semble que la sublime Nadéah vous recevra les bras ouverts!}

Desde que soy freelance, un lema me acompaña todos los días, todas las mañanas cuando me despierto y todas las noches cuando me acuesto: A T R E V E R S E! Nueve letras que significan mucho.

Atreverse a hacer lo que más deseamos
Atreverse a salir del escondite
Atreverse a coger el teléfono y llamar
Atreverse a distribuir las tarjetas de visita
Atreverse a enviar emails y a vender el producto
Atreverse a tocar a la puerta de posibles clientes
Atreverse a no hacer nada un lunes por la tarde
Atreverse a trabajar un domingo por la mañana
Atreverse a decir que somos felices con nuestra elección
Atreverse a tirar para adelante, pase lo que pase
Atreverse a creer en ello, en nosotros (muy importante)

La lista es, a mi parecer, casi interminable. Una larga serie de ATREVERSE que se adapta en función del freelance y de la personalidad de cada uno

¡ATREVERSE es tan importante…!

Cuando arrancamos esta aventura, cuando definimos nuestro plan de acción y establecemos nuestro proyecto, siempre creemos tenerlo todo bien atado y saber a ciencia cierta en qué y cómo vamos a trabajar. Pero a veces la vida nos sorprendre. Gente que viene a buscarnos y proponernos proyectos que no habíamos previsto. Y como hay que ATREVERSE, hay que decir SI. Pienso que es muy importante, como freelance, no subestimarse (pero sin perder de vista las capacidades) y cuando nos llega una propuesta inesperada y que “sentimos” que es posible, hay que dar el paso… ¡Porque toda experiencia nueva es una consecuencia positiva de este lema ATREVERSE!

Esto es lo que me ocurrió hace un par de semanas cuando me propusieron hacer un folleto-cartel para un concierto. En cuanto recibí la propuesta sentí una mezcla de alegría y de miedo. Pero luego me puse manos a la obra. Y lo hice. Cierto, no voy a reconvertirme en grafista ni diseñadora. Pero me gusta explorar nuevos horizontes y me encanta aprender.

¡Y me ATREVÍ!

¿Y vosotros, en vuestra vida profesional, os ATREVÉIS?

¡Y yo me he ATREVIDO!

{El concierto anunciado en el cartel tiene lugar hoy en París. Si os apetece ir, de buen seguro que la sublime Nadéah os recibirá con los brazos abiertos}

Flyer Nadéah 3-1Freelance faut oser

Inspiration

Une nouvelle semaine pour de jolies choses

Nous voilà à ouvrir une nouvelle semaine, les jours qui vont encore défiler et danser au rythme du soleil et de quelques nuages. Un soleil printanier qui est parmi nous mais qui se fait désirer un peu, histoire de ne pas oublier que l’été est un peu loin, histoire aussi de savourer les jours, eux qui passent trop vite.

Comme je vous disais récemment ces deux dernières semaines je ne les ai pas vues passer et en même temps j’ai essayé de savourer chaque seconde. Un peu de jonglage et beaucoup de tendresse. La tête partagée entre le travail professionnel et le travail personnel : celui de maman.

En deux semaines ils se passent plein de choses :

Nous avons parlé du carnaval ;
– J’ai parlé à ma fille, je lui ai dit ces quelques mots que beaucoup de mamans avons envie de dire à nos enfants, toutes ces choses là qu’on veut leur transmettre ;
– Un petit saut en arrière pour expliquer l’expérience professionnelle à l’Union européenne, ce que c’est que de vivre à Bruxelles et faire partie de ce “monde européen” ;
– On a aussi pris le temps de savourer l’air de printemps qui s’est installé chez nous, les arbres qui fleurissent et le ciel bleu ! ;
– J’ai aussi eu le temps de ne pas avoir le temps, de garder ma petite et en même temps devoir travailler (un peu) à la maison, réfléchir à toutes ces mamans qui travaillent à la maison et qui en période de vacances gardent leurs enfants ;
– Et finalement nous avons un peu voyagé grâce à la musique de Nadéah car la musique cela fait toujours du bien !

Que des choses qui se passent, toujours des idées, des idées d’articles mais aussi des idées à vivre ! Oui, c’est ça, que c’est bon d’avoir des idées à vivre, les idées et les projets nous font avancer, nous font retrouver le sourire !

Je vous laisse donc pour aujourd’hui, j’ai trop de choses à aimer et trop d’idées à vivre ♥ !

A demain pour un joli article et en cadeau quelques clichés du joli château de Suscinio, ancienne résidence de chasse des Ducs de Bretagne, dans le Morbihan, un petit coin de paradis.

Suscinio0

Suscinio

Inspiration

Nadéah, Kiss Kiss Bank Bank et le prix de vouloir rester indépendant

Ici, vous le savez, j’aime parler de tout. Je n’aime pas me cantonner à un seul aspect de la vie ou à une seule facette de mon expérience professionnelle, d’ailleurs, parler tous les jours de la même chose je ne pourrais pas. Non, la vie est faite de diversité.

Alors, hier, quand j’ai vu le travail qu’une copine avait fait pour contribuer à un projet de financement d’une artiste je me suis dit que ça valait le coup d’en parler. Oui. Et je ne vais pas tricher, non. L’artiste en question je ne la connais pas beaucoup. Il s’agit d’une chanteuse, Nadéah, et à vrai dire tout ce que je connais d’elle, c’est au travers de cette copine.

Dans cette histoire d’”une copine qui aide une chanteuse déjà consacrée à mettre en place un projet de financement”, ce qui me fait le plus réfléchir est que parfois, nous, hommes et femmes lambda, avons l’impression que les artistes, chanteurs et autres, ceux qui sortent à la télé, ceux qu’on entend à la radio sont des êtres humains à part et qu’ils vivent une vie tout à fait différente de la notre. Mais non, cela ne reste qu’une impression. Erreur donc de penser qu’ils viennent d’une autre planète. Parce que sinon, je vous l’assure, Nadéah et Isabelle n’auraient pas fait bon mariage.

Nadéah, membre du projet Nouvelle Vague, égérie de la marque IKKS Women en 2012, a sorti son premier album solo en 2011 Venus Gets Even, et a enchainé une tournée dans toute la France et à l’international qui s’est terminée en Novembre 2012. Actuellement, et c’est là que mon amie intervient, elle prépare le lancement de son deuxième album. Le projet de levée de fond s’appelle “Help- the- rAged” et le titre définitif de l’album sera décidé avec tous les participants VIP de l’opération de financement qu’Isabelle a mis en place grâce au projet Kiss Kiss Bank Bank. Si le cœur vous en dit, vous pouvez faire un petit (ou grand) don, sinon vous pouvez partager la page.

Et sinon (encore), tout simplement, vous pouvez faire comme moi et réfléchir au fait que vouloir rester indépendant, sans dépendre des grosses machines marketing demande du travail. En fin de compte, je me dis que Nadéah ressemble à nous tous qui voulons travailler pour nous et qui, en quelque sorte, essayons de nous échapper d’un système à la base très bien établi et très puissant.

Je dis bravo à Isabelle et longue vie à Nadéah !

Sans titre1

Nadeah1