Minorque

Minorque, des couleurs et des images (1)

Oui, c’était le ciel hier après-midi. Oui, c’était la mer hier après-midi. Il fait beau, un petit coin de paradis. Le coeur qui s’envole, un coeur imaginatif, qui rêve et qui continue de rêver, encore et toujours.

Un ciel aussi bleu que l’azur de la mer. Un petit air d’été avant l’été. Quelques jours d’avant-goût estival sans pour autant oublier les projets et le travail. Moi à ça je dis oui, toujours oui, c’est un peu partir pour mieux revenir.

Galdana4Galdana6Galdana5Galdana7Galdana2Galdana3

Rendez-vous sur Hellocoton !

Minorque

Prêts à partir

C’est une nouvelle semaine qui commence et qui s’annonce remplie de jolis moments et de souvenirs à plus jamais gravés dans notre mémoire. Le soleil, un ciel bleu, des bonbons, des oiseaux, les fleurs… toutes ces petites choses qui vont nous aider à égayer le lundi, le mardi, le mercredi et ainsi jusqu’au lundi prochain.

Une semaine remplie de belles choses à faire : barrer tout ce qui a déjà été fait (ou va l’être) sur la to do list ; s’imaginer sur le sable pour la première fois avec elle et ses petites mains et ses petits pieds ; sortir les bagages et se laisser prendre par la nostalgie ; faire un tas avec les vêtements à amener, un autre avec les choses à donner, ça vient et ça revient ; préparer un long trajet en voiture ; penser à ce moment d’apesanteur quand on met les pieds de l’autre côté de la frontière et se sentir tout près de chez soi mais pas encore ; sourire devant ses toutes nouvelles et premières chaussures ; se laisser emporter par le soleil de printemps ; rêver des olives que je vais grignoter sur une de ces terrasses si populaires ; ne pas oublier les lunettes de soleil ; travailler avec ce trop plein d’énergie que seulement la perspective de ce départ sait aussi bien m’offrir ; prier pour ne pas sentir les mauvais côtés de la traversée ; s’imaginer à l’entrée de ce joli port, le port naturel le plus grand en Méditerranée, à l’aube du jour.

Parce que quand tout cela sera fait et sera rêvé, je serai certainement sur mon île adorée, entourée de mes proches, à arpenter des chemins et des sentiers et à sentir et savourer l’air salé…

Barreres i CampBinibecaPosta de solVaixell

Inspiration

Un bocal à bonbons ☼

Alors que je croule un peu sous le travail, que le vendredi se lève plutôt pluvieux, qu’un chouette weekend avec des petiots s’annonce et donc, que j’ai des tas de choses auxquelles penser et surtout, quelques milliers de mots à aligner, je ne peux pas m’empêcher de passer par ici juste pour vous dire, en vrac, que :

– Je me sens bien sur ce blog. “Cool” allez-vous penser car c’est moi qui ai décidé d’ouvrir un blog il y a déjà quelques années de ça. Oui mais bon. Vous le savez aussi, si vous n’étiez pas là, à me glisser des petits mots, à me dire ce que vous pensez, à venir me lire un peu et toussa toussa, je vous assure que je serais moins ravie d’être ici.

– Cette semaine je me régale à entendre mal prononcer le mot “Valls” qui contient la même graphie que mon premier nom de famille. La lettre “Ll” si caractéristique de la langue catalane et si difficile à prononcer en français. Merci senyor Valls pour apprendre aux Français comment prononcer mon nom de famille 😛 (oui, je ne pouvais pas finir la semaine sans le dire !)

– Les déboires avec l’EducNat continuent de mon côte. Ce qui commence à me donner des envies irrépressibles de mettre tout cela sur papier. Sinon il va falloir sérieusement que je prévoie des cours de boxe afin de trouver un lieu d’apaisement.

– Ça y est, le mois d’avril est bien là. Et qui dit mois d’avril dit peut-être une petite rose à la Sant Jordi. Qui dit avril dit printemps malgré que parfois la météo nous fait croire le contraire. Et cette année qui dit avril dit voyage de prévu.

– En l’espace de dix jours deux personnes ont utilisé l’expression “bocal à bonbons” pour parler de mon blog. J’adore cette image. Je l’adopte. Vous êtes des petits cœurs !

– Il y tout juste 1 an j’avais un gros-petit ventre (oui, pour les médecins il était trop petit, que veux-tu, jamais contents !) et rien que de penser à cela je dis “nostalgie quand tu me tiens”. Je dis aussi “que le temps passe vite” même si je crois que je vais toujours conserver un peu de mon âme d’enfant !

– Des projets et encore des projets : rendre jolis les mots, aller à l’encontre des autres, un pied sur le virtuel et un autre sur le réel, ne pas baisser les bras, refaire une déco, choisir des belles couleurs, être moi ici et partout, avec vous et avec eux.

Et maintenant qu’on a goûté ensemble un peu de mon bocal à bonbons je vous laisse, mais je vous garde tout près de moi, car je me dois d’ouvrir mon fichier, faire clic et commencer à écrire sur un tout autre sujet !

Adéu, fins aviat !

561319_10151279561681562_250493996_n