Lifestyle

Petits bouts de vie #3 (et des bla bla)

Même les petits bouts de vie se font rares ou alors, c’est peut-être que plus je vis la vie, plus les petits bouts étalés sur le numérique sont moins présents. Oui, je me rends compte, plus je vis ma vie dans la frénésie, moins j’ai le temps pour me poser, réfléchir, rester l’instant de quelques secondes dans ma bulle et sans cela, je suis bien incapable de poster quoi que ce soit.

C’est sans doute contradictoire mais je n’aime pas poster dans l’instantané, dans le vrai instantané, c’est peut-être mon côté il-faut-réfléchir-deux-fois-avant-de-parler-publier…

Alors voilà, vous le savez, depuis bientôt quatre mois nous vivons à mille à l’heure pris par nos projets personnels et professionnels. Cela faisait des années que je ne ressentais pas cette sensation de ne pas savoir où donner de la tête. Mais ce n’est que pour plus de bonheur ! D’un côté, notre projet de maison, le déménagement approche à grands pas, nous n’avons donc de temps à perdre et d’un autre côté, ma petite entreprise qui m’occupe aussi à temps (plus que) plein. Je vais très prochainement revenir sur ces deux évènements.

Mais pour l’instant et sans plus m’attarder, voici ces quelques petits bouts de vie…

La tête qu’elle a fait quand je lui ai dit que “oui, maman a des chaussons de danse” ! La joie, la folie, le sourire qui s’efface jamais. Et mon coeur qui a fait boum boum et le joli moment passé!

 Et finir la journée par quelques pas de danse et un peu de musique. Toujours toujours danser ! Faire danser la vie, faire valser les mots! Et apprendre ça, tout petits ♡

Notre sapin est installé depuis déjà quinze jours. On s’y met de bonne heure car dans quelques jours, nous débarquerons en Espagne où nous ferons un deuxième sapin, avec “iaia” cette fois-ci. Cette année la confusion commence à s’installer et les questions fusent entre le duel Père Noël – Rois Mages. On s’en sort comme on peut (genre, Père Noël bosse en France mais comme il est fatigué, les Rois l’aident en Espagne). De toute façon, chez nous, la période de Noël n’aura rien d’habituel cette année et surtout surtout, papa va fort nous manquer.
Le cul entre deux chaises, toujours, ca c’est moi !

Il y a quelques semaines, nous avions fait des décorations de Noël avec de la pâte à sel. En réalité, c’était l’idée d’une copine qui s’y connaît bien mieux q moi en bricolages enfants…et puis, nous avons attaqué la peinture. Je ne suis pas trop bricolages mais voilà quand on devient maman, il y a plein de choses qui changent… Et puis je crois aussi que c’est un peu culturel car en Espagne les enfants sont plus souvent à l’extérieur.

 Les magnifiques spectacles aux couleurs roses et bleues et une lumière jaunâtre juste de ouff ! Moi je dis qu’on est vraiment gâtés dernièrement ♡ J’ai l’impression que le ciel veut nous parler !

 

traductrice espagnol français catalan nantes

En secret, ils vivent en moi et ils sont devenus des copains indispensables à ma vie. Jour après jour. Depuis presque deux mois. Ils sont mes amis. Je les accompagne dans leurs aventures et je suis tellement amoureuse d’eux que, parfois, j’aimerais atteindre la fin en un battement de cils. Mais non, j’ai encore des jours et des jours et des mois d’aventures, de dialogues attendrissants, de regards ardents, de silences qui parlent. Elle et lui, eux aussi.
J’ai rêvé d’eux. Oui. C’est possible. J’en parle à mon chéri. Comme celui qui lit un roman et ne peut pas s’en passer. Avec une différence, tout de même : j’ai le privilège d’être une des premières lectrices, passeuse d’une histoire, voix d’eux tous. J’y laisse ma peau, mon cerveau s’accélère quand il pense à eux, mon clavier jaunit.
Et c’est ainsi que je termine ma semaine. Euphoriquement épuisée.
A elle, je lui ai écrit pour lui dire « super », je suis accrochée, comme si de la drogue s’agissait. Elle m’a dit « oh ça fait plaisir ».
-De traductrice à auteure.
Un scénario narratif splendide.

Expat.com m’a posé quelques questions sur ma vie à l’étranger, sur ce que je pense de la France et si j’ai su m’adapter. Il n’est jamais facile de répondre à ce type d’interviews (cliquez ici si vous avez envie de la lire) mais un interview est toujours l’occasion parfaite pour se souvenir d’expériences vécues et de moments connus, pour penser à des visages amis, à des rues arpentées et à des villes habitées. Pour embrasser l’amitié et savourer, plus encore, la chance d’un travail, la douceur d’un amour et l’étincelle réveillée par tout ce qui est « différent », « étranger » et qui « parle une autre langue »…
Rendez-vous sur Hellocoton !

Lifestyle

Petits bouts de vie #2

Je me rends compte que je vous ai quittés le premier jour des vacances scolaires et que je reviens le premier jour de reprise de l’école. Bref. Des explications ? Ce n’était pas prévu, non. Je ne tiens pas un planning pour mon blog (aah, les planifications et tout ça, je le fais pour mes clients, pas pour moi, manquerait que ça, laissez-moi vivre !). Bref (oui, encore une fois). J’ai juste été absorbée par une espèce de tourbillon maman-freelance-a-la-maison-enfant-trèeeees-dynamique-en-vacances-nouveau-très-gros-projet-traduction-maison-en-construction. Oui, vous l’avez compris, je n’ai pas eu le temps de sou-ffler. (Respirez.)

Alors, j’ai tout fait : popotages et cuisinages, enfilage de mots, réunionages Skypages genre quand ChériGuiri rentre une seconde pour faire sa pause café et que tu le kidnappes style non mais oh, là tu restes, j’ai une réunion avec mon client et Princesse Thelma m’adooooore tellement qu’elle a tout le temps mille histoires à me raconter et j’ai peur qu’elle les raconte aussi à mon client, tu piges mon Chéri, là tu restes et tu la gardes (en silence s’il-te-plaaaaaaiiiiiit !), j’ai aussi fait mouchages et lavages, j’ai fait virages en ville, ateliers confectionnages pates à modelaaage, j’ai fait relecturages de mon propre travail, j’ai fait inspectionnages de cette sacré histoire de construction, j’ai fait mille-lavages de petites culottes car c’est sympa de faire des pipiages hors-place, et un tout plein de mots en -age ! (Craqu-age.)

Alors, voilà, quelques petits bouts de vie. Des réflexions en instantané. C’est pas mal pour revenir.

mesacamilla
Parfois j’aime bien sortir de mon bureau et m’installer sur la table de la pièce de vie. Je m’y sens comme dans un cocon, saviez-vous qu’elle est magique ma table ? Oui oui, c’est une table chauffante, les “mesas camilla” qu’on connaît tous en Espagne et autour de laquelle les familles se réunissent pour manger, papoter, enfin être ensemble. Un petit brasero électrique caché sous les “jupes” de cette super invention. Et comme mon chéri a des mains en or, il m’en a fabriquée une il y a déjà deux ans et hop, on a mis un brasero acheté à Minorque dans une valise et le tour est joué ! Et un petit bout de là bas, ici.

Il n’y a pas de doute, c’est les vacances scolaires ! Pour la première fois, elle a été au centre de loisirs et à la cantine (un peu bizarre, si elle fait la 1/2 journée le matin, il faut qu’elle reste aussi à la cantine alors que pour l’école nous avons fait le choix de ne pas la mettre à la cantine. Bref et bref). Je la récupère à 13h30, elle ne veut pas faire de sieste, nada, pas moyen de la convaincre.
Alors, on s’installe toutes les deux pour “bosser” un peu. J’ai déjà réchauffé mon café 4 fois. Et puis elle me demande : tu fais quoi maman ? Je travaille. Ah ! Tu achètes des chaussures? Dit-elle ! Eeeehmm comment te dire? Non, ma fille, je traduis. Ok, j’ai compris les limites de bosser sur l’ordi et de cette vie 21e siècle qui tourne autour du numérique !

Avoir une chef de chantier toujours de bonne humeur c’est tellement mieux ! Et vas-y que je mesure, et un coup de marteau … non mais elle est plus douée que sa mère ♡


→ En vrai, j’ai passé des samedis à bosser mais je suis allée faire un petit tour pour “boire” un peu de ce magnifique soleil. Cette année, j’ai enfin acheté de jolis boots de pluie mais ironie de la vie, il ne mouille pas beaucoup ! (Et tant mieux !)

New home sweet home coming soon…
…enfin, dans quelques mois ! Et un jour je rendrai un vrai hommage à mon ChériGuiri aux mains en or ♡

Chez papi et mamie, la jolie Bretagne au carrefour de 3 départements. Ici on est aussi bien du 56 que du 35 que du 44. C’est un peu le breizh power à fond, même pour les petites catalanes comme moi. Et parce que quand on aime on ne comprend plus les frontières !

Ce minou n’est pas à nous mais je crois qu’il a vraiment envie qu’on l’adopte. Malheureusement c’est compliqué avec tous nos plusieurs départs par an en Espagne…déjà que je dois mettre mes plantes en pension !

Petites cousines et les vaches, nos futures voisines du palier d’en face !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Lifestyle

Petits bouts de vie #1

Les heures qui passent. Les sourires et les doutes. Elle et lui. Eux. La maison. Le foyer. Le froid et la chaleur. Le travail. La fatigue et le stress. Le repos. L’amour. Les moments. Les petits bouts de vie. Des clichés pour s’en souvenir. La vie.

Je vous présente Petits bouts de vie.
Nouvelle série pour des réflexions en instantané.
cahierdevie

Finir la journée par ce cahier de vie qu’on DIT en catalan et que J’ÉCRIS en français. Ça fait bizarre. Je ruse car pour l’instant je crois qu’elle pense que je l’écris en catalan. L’entrée à l’école ça apporte une dose de sacrés changements et je me vois déjà faire l’école à la maison pour tout ce qui est de l’écrit en catalan et en espagnol. J’envisage plusieurs méthodes, j’y réfléchis encore car on a un peu de temps devant nous…

Être freelance, c’est parfois aller travailler chez le client. Et hop, c’est parti avec cet agréable rayon de soleil.

elle

 Devenir maman c’est tellement de choses en même temps : amour tout plein, fatigue, doutes, rigolades, gronder un tout petit peu aussi, plein d’émerveillements et un etcétera plus long que le bras. Ce soir, je laisse mes deux amours et je pars découvrir d’un peu plus près l’école maternelle française. Être maman a l’étranger.

nous mob1

Ça ne se voit pas sur la photo mais elle crie comme une folle, on s’amuse les matins dans notre salle de bain ! Maman, tu me fais quoi aujourd’hui ? Une couronne ? Un serre-tête ? Une barrette ? Aaaaaaahhh c’est joli maman ! T’as vu maman, j’ai des boucles comme toi !! Cette petite est la joie de vivre sur pattes !

Un jour de plus, un jour de moins et surtout savoir que notre future maison ossature bois sera plus performante énergétiquement et que, par voie de conséquence, j’aurais moins froid ! Et ça c’est trop important pour moi !

nantes
Nantes. Tu m’as accueillie en 1995. J’avais 15 ans. En 2010 je suis revenue pour y rester. La vie. Le hasard de la vie. Désormais, c’est la ville que je te fais découvrir, ma fille. On quitte notre campagne et on prend le tramway. Enfin, le “traîneau” que tu dis ! Et on rigole, on court, on saute, je sens déjà qu’on est copines toi et moi … on occupe notre temps pendant que papa bosse dans notre futur chez nous.

Rendez-vous sur Hellocoton !