Vie à l'étranger

Se faire des amis quand on change de ville (plusieurs cas de figure)

nouvelle ville - nouveaux amis

Voyager. Voyager. Le rêve de voyager.

Voyager nous apprend plein de choses, à commencer par mieux se connaitre soi-même. C’est en voyageant qu’on donne plus de valeur à certains aspects de ce qu’avait été, jusqu’avant ce départ, notre quotidien. C’est aussi en voyageant qu’on apprend, parfois, à mieux connaitre notre famille. Et d’un autre côté, quand on voyage, on découvre de beaux paysages, de villes incroyables, de repas différents, des habitudes étrangères.

Voyager. Voyager. Et déménager.

Quand on décide de partir, de vivre ailleurs, de déménager… une chose est indéniable : on laisse derrière nous tout un tas de coutumes et de gens qui nous sont chers pour se voir confronté à d’autres gens et d’autres coutumes qui, avec le temps, vont aussi devenir sympathiques, appréciables, précieuses.

Mais tout un chacun sait qu’il faut donner du temps au temps et que donc, parfois, il n’est pas aisé de se faire de nouveaux amis.

rencontrer de nouveaux amis

Des amis ou des connaissances ?

J’aime beaucoup l’usage qu’on peut faire en français de ces deux termes. Utiliser “ami” ou utiliser “connaissance” met déjà d’entrée une réelle différence. J’aurais tendance à dire que faire des connaissances est plus simple. On les trouve facilement : au travail, dans une auberge de jeunesse, dans la salle d’attente d’un médecin, sur les pistes de ski… Les connaissances sont, généralement, des gens sympa, cool, qu’on côtoie de temps à autre et avec qui on peut papoter de tout et n’importe quoi sans rentrer vraiment dans les vrais détails.

Les amis c’est autre chose. Les amis sont ces personnes à qui on peut se confier. Ces gens qu’on a hâte de voir, de retrouver, avec qui on partage des moments inoubliables, tant des bons que des mauvais. Les amis on peut les appeler en cas de coup de blues ou en cas de grande joie dans notre vie. Les amis laissent une tâche indélébile pour toujours dans notre coeur, dans notre tête, dans notre âme.

J’ai envie d’évoquer plusieurs cas de figure sur le fait de se faire de nouveaux amis quand on change de ville, quand on déménage, quand on part avec nos valises.

Arriver seul dans une nouvelle ville

Quand on arrive seul dans une nouvelle ville, on a une seule chose à faire : se bouger pour trouver des amis, pour faire des connaissances. Quand on est seul, on veut, à tout prix (ou presque) ne pas le rester, alors on a tendance à cumuler les activités, à s’inscrire à droite et à gauche, à accepter tous les pots de bienvenue ou de départ, toutes les soirées ou sorties organisées par le voisin de palier de la nouvelle collègue de travail.

Ce que j’ai remarqué : on se fait très rapidement des connaissances mais au bout d’un certain temps on se rend compte que ce ne sont pas des amis (pas tous, en tout cas) et qu’il faut commencer à faire un petit tri.

Arriver en couple dans une nouvelle ville

Arriver à deux dans une nouvelle ville apporte une sorte de sérénité et de confiance qui peut jouer en votre faveur les premiers jours, les premiers mois. Ensuite, on peut vite ressentir le besoin d’exister aussi par soi-même, de voir qu’on est capables de se faire des amis sans besoin de notre partenaire. On va donc commencer à chercher des activités, à se dire que si on s’inscrit dans la salle de gym, on va peut-être rencontrer des gens. Il va falloir tout le temps jongler entre “mes” envies et “ses” envies.

Ce que j’ai remarqué : je n’ai rien remarqué, n’ayant jamais passé par cette case. Mais j’ai entendu, écoute et pris note…

Trouver des amis dans une nouvelle ville

rencontrer de nouveaux amis

Arriver seul dans une ville pour y rejoindre son partenaire

Déménager dans la ville où habite son amoureux-se est encore une autre histoire. La première semaine n’aura pas encore fini, qu’on se sera déjà rendu compte que “tes” amis seront désormais les amis à lui. Presque par “imposition” parce que les soirées, les sorties, les repas sont déjà organisés d’avance. Petit à petit, on va essayer de trouver des trous, des vannes de soupape…chercher aussi des activités pour voir de nouvelles têtes susceptibles de devenir “tes” amis. On ressent un grand besoin de trouver des amis par soi-même.

Ce que j’ai remarqué : c’est une grande preuve d’amour. Parfois, il va falloir se taire. Parfois, il va falloir remettre les pendules à l’heure. Au bout d’un certain temps, on s’y habitue. Mais au bout d’un certain temps aussi, on va commencer à inviter des gens qu’a on a croisé juste comme ça. Ce sont des tentatives pour se faire des amis. Personnellement, j’ai trouvé en ma nouvelle coiffeuse une nouvelle amie. “Ses” amis deviennent “tes” amis mais ils resteront surtout SES amis.

Et vous, comment avez-vous vécu votre arrivée dans une nouvelle ville ? Vous êtes-vous fait des amis facilement ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vie à l'étranger

Fêter la tradition des Rois Mages en France

Le 5 janvier au soir est un moment très spécial pour tous les enfants (et moins enfants) en Espagne et bien d’autres pays en Amérique Latine. En effet, les petits sont encore en vacances scolaires et le 5 c’est l’arrivée des Rois Mages avec toute sa dose de magie et de féerie. Là-bas on ne connaît pas le Père Noël, enfin, oui, il a aussi débarqué de l’autre côté des Pyrénées il y a une dizaine d’années peut-être (moi, petite, je ne le voyais qu’à la télé, je vous assure) mais il n’a pas encore pris beaucoup de place. Les Rois Mages c’est le jour des cadeaux. Aujourd’hui, 6 janvier est un jour férié, les familles se réunissent, les enfants déballent leurs cadeaux, à ce moment précis où je rédige ces quelques lignes, l’opération émerveillement doit être en route chez plein de petites têtes blondes hispanophones.

D’où vient cette tradition ?

Le mot Épiphanie vient du grec et signifie “apparition”, signifiant que les Rois Mages sont venus célébrer l’arrivée dans le monde du Messie. Ce sont ces Rois qui apportent et offrent les cadeaux au petit Jésus : de l’or, de l’encens et de la myrrhe. Alors voilà, exit le Père Noël ! Dans les pays laïques, comme la France, il est coutume de fêter l’Épiphanie le premier dimanche de janvier en mangeant une galette des rois.

Tradition des Rois Mages

Comment fête-on les Rois Mages ?

Dans toutes les villes espagnoles, le 5 au soir il y a un défilé avec des carrosses, de l’animation, de la musique et bien évidemment les Rois Mages. Parfois ils arrivent en bateau (comme à Palma de Majorque et Barcelone) et parfois à cheval comme dans ma petite ville. Dans ma petite ville c’est une sacrée organisation: le 1 janvier il y a déjà un défilé avec l’arrivée des pages ou valets des Rois Mages qui viennent pour ramasser les lettres des enfants. Ils se mettent aux escaliers de la mairie, en face de l’église, ils ouvrent leurs grands sacs et tous les petits de la ville y déposent leurs lettres, en échange de quelques bonbons et de beaucoup de sourires ! Et puis le 5 au soir, le grand jour, le grand moment ! Les Rois Mages arrivent sur leurs beaux chevaux accompagnés toujours d’un cortège de valets et de quelques tracteurs décorés pour l’occasion et bien remplis avec les paquets, colis et cadeaux que les parents, tontons, papys et mamies ont pris soin d’amener silencieusement et tard le soir quelques jours auparavant dans un entrepôt municipal ou un groupe de jeunes organise la fête. Melchior lit un joli discours au balcon de la mairie, ils font une offrande à l’église et ensuite ils parcourent les rues de la ville et les valets (des jeunes de la ville bien customisés) jouent aux facteurs et rentrent dans les maisons pour apporter les cadeaux ! Le temps d’une photo, les enfants croient plus fort que tout que les Rois Mages sont venus les voir ! C’est un moment très magique !

Tradition Rois Mages Espagne

Comment fête-on les Rois Mages quand on vit à l’étranger ?

Hier soir, chez nous, on a joué les prolongations de fête. Le matin, Petite Princesse a fait aussi sa rentrée chez la nounou mais le soir nous avons un peu chamboulé notre routine et nous nous sommes préparés pour la fête. J’ai fait le pitre, beaucoup, ben oui, il y a que moi pour transmettre cette tradition, alors, il faut mettre les bouchés doubles ! On a fait avec les moyens de bord, vous pouvez bien imaginer que dans ma petite ville de la campagne en France il n’y avait pas de défilé des Rois Mages de prévu :-P, ChériGuiri n’a pas voulu se déguiser (eeh, quoi, non, je ne lui ai même pas proposé !)… J’ai mis les cadeaux au pied du sapin, j’ai chanté et dansé pour mettre Petite Princesse dans une ambiance de fête et ô merci TVE Internacional ! j’ai allumé le grand écran, connexion directe avec Madrid et petit tour de baguette, les lumières, la féerie et les Rois Mages sont ainsi rentrés aussi chez nous !! Elle était obnubilée par les chevaux, par les longues barbes de Ses Majestés, par la musique et puis le moment est venu d’ouvrir les cadeaux ! J’ai encore dansé, applaudi et fait le pitre à l’espagnole tandis que ChériGuiri contribuait avec sa dose de sourires bretons ! Petite Princesse était ravie, je suis sûre qu’elle n’oubliera jamais sa première fête des Rois Mages à la française !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vie à l'étranger

Ici et là-bas

Il fait noir et sombre, les passants commencent à marcher la tête en avant, enveloppés dans de grosses écharpes, parfois tricotées avec amour, parfois rescapées d’une veille garde-robe, les mains dans les poches.

Depuis des semaines déjà que les jours raccourcissent et que la lumière commence sérieusement à diminuer. Elle est ici, assise derrière son bureau, le regard posé sur ses petites affaires. De temps à autre, elle lève la vue et elle se heurte à des tas de feuilles volantes qui passent quasi inaperçues sous ce brouillard venu du nord et d’un atlantique qui la surveille de loin. Une fois par jour, sa voisine ouvre les volets, mais elle est trop loin pour lui lever le bras en guise de bonjour.

Trop loin. La distance…

Doucement, l’air de rien et comme prise par un soupçon de nostalgie, elle se dessine une autre vie. Une vie à voix basse qu’ils pourraient mener ailleurs.

Mais ses petites affaires la ramènent à la réalité. A cette réalité qu’elle a construite avec tant d’amour et dont elle est si fière. Des minutes plus tard, quelques heures après que la voisine ait ouvert la porte, elle se retrouve maintenant absorbée par ce petit rouge-gorge qui semble vouloir jouer avec les pinces à linge coloriées et estivales, souvenir des jours de bronzage. Et elle part, loin très loin. Elle se chemine toute seule vers le sud, vers cette méditerranée aux odeurs de fête et de chevaux, vers ces rues de petites villes remplies de gens, de murs blancs et de volets verts, vers ces liens tissés inconsciemment, naturels et sans équivoque qui ne sont plus qu’un vieux souvenir. Elle se dit que là-bas tout serait plus simple pour elle, mais si ce n’était qu’une simplicité caduque ?

Soudain, elle tourne la tête et elle aperçoit une lueur de soleil qui la réveille paisiblement de son état de rêverie en se disant qu’elle est ici et que son là-bas restera à jamais son plus grand soleil.

plage à Menorca

Macarella Menorca

Chemin à MinorqueMacarella Menorca

Rendez-vous sur Hellocoton !